Maurice : le conducteur d'une tractopelle meurt sous une coulée de boue

accidents
Accident du travail mortel à l'île Maurice 19 juillet 2022
Un ouvrier, originaire du Bengladesh, est mort sous une coulée de boue. Il était coincé dans son excavateur ©Capture d'écran L'Express de Maurice
Samedi, le conducteur d'un tractopelle est mort au volant de son engin. Après s'être renversé, l'engin et son pilote ont été enseveli par une coulée de boue. Les secouristes ont extrait le corps sans vie après plusieurs heures de travail dans des conditions extrêmes.

L'autopsie réalisée, ce dimanche 17 juillet 2022, a confirmé que le conducteur de l'excavateur est mort asphyxié. L'homme, âgé de 42 ans, s'est retrouvé coincé dans la cabine de son engin quand celui-ci a subitement basculé. Cet incident est-il dû à la coulée de boue qui a recouvert la tractopelle ? Une enquête est ouverte, écrit L'Express de Maurice

Selon les témoins présents sur le chantier de Nouvelle-France, vers 21h samedi soir, l'appareil a subitement basculé dans un trou. Ce premier incident, est-il à l'origine de la coulée de boue ou l'inverse ? Le piège, est-il visible et donc l'accident évitable compte tenu du manque de visibilité en ce début de nuit ? 

Une fois de plus, il va être question des conditions dans lesquelles travaillent les ouvriers étrangers. 

Un père de famille, originaire du Bengladesh

Les dirigeants de la compagnie Beemanique Stone Crusher Ltd vont prendre en charge le rapatriement du corps, nous apprend Le Mauricien : "Nous avons pris en charge l’organisation des rites funéraires du défunt et avons entamé des démarches pour le rapatriement. Nous sommes en contact avec la famille de M. Jakir. Ce lundi sera décrété jour de deuil pour toute l’entreprise et nous serons ensemble pour rendre un dernier hommage à cet employé exemplaire. En ce qui concerne l’accident, nous collaborons avec les autorités concernées et avons initié une enquête interne pour en déterminer les causes exactes".

Des officiers du ministère du travail examinent les lieux de la tragédie depuis dimanche. Outre la responsabilité éventuelle d'un chef de chantier ou d'un dirigeant, les enquêteurs sont chargés de déterminer les pistes afin de limiter les risques qu'un drame similaire se produise à nouveau.