Un mois après la crise sociale, des centaines de personnes assistent à l'assemblée plénière de la Région

politique
L'assemblée plénière de la Région a commencé.
©Stéphane Enilorac (Réunion la 1ère)
Quelques centaines de personnes, manifestants avec ou sans gilets jaunes et visiteurs, sont à l’hôtel de Région ce mercredi 19 décembre pour assister à l’assemblée plénière exceptionnelle avec le président Didier Robert, un mois après la crise sociale. Le dispositif de sécurité est renforcé.
Quelques centaines de personnes sont à l’hôtel de Région à Saint-Denis. Il y a des manifestants avec ou sans gilet jaune, des visiteurs, mais aussi des soutiens de Didier Robert qui veulent assister à l’assemblée plénière exceptionnelle de la Région. Un écran géant a été installé dans la cour de l'hôtel de Région. Si certains Gilets Jaunes ont pu entrer dans l'hémicycle, d'autres suivent les débats depuis l'extérieur, une première à La Réunion qui fait suite à la crise sociale sans précédent qui a secoué l'île le mois dernier. 
 
Assemblée plénière à la région
©Stéphane Enilorac

 


Ordre du jour

"La déclinaison des premiers engagements formulés suite au mouvement des Gilets Jaunes" est à l’ordre du jour de cette dernière séance de l’année. Elle devait s'ouvrir ce matin avec le premier sujet de la baisse de la taxe sur les carburants. A la mi-journée, les discussions sur la baisse de cette taxe n'avaient pas encore abouti. Si elle est votée, elle sera de 11,69 centimes sur le litre de gazole et 5,60 centimes sur le litre d'essence, par rapport à ce qui était initialement prévu au 1er janvier 2019.
 
Gilets jaunes à l'assemblée plénière de la région
Des Gilets Jaunes assistent à l'assemblée plénière de la Région. ©Stéphane Enilorac
 

Règlements de compte

En attendant, les échangent ont viré aux règlements de compte entre les élus de la majorité et de l'opposition. De quoi agacer les Gilets Jaunes qui suivaient les débats à l'extérieur. Il a aussi été question de la rémunération des élus. Une motion a été déposée par l'opposition, le groupe Le Rassemblement, pour proposer une baisse de 20 % de rémunération de 20 % des élus du Conseil Régional. 

D'autres sujets seront aussi à l'ordre du jour de cette assemblée : la création d’un conseil consultatif citoyen, la modification de la charte de l’élu local, l’ajustement des délégations de compétences à la commission permanent et au président du Conseil Régional, ou encore la création d’un fonds de reconstruction dédiés au très petites entreprises.

Décriés comme de nombreux élus durant la crise sociale, Didier Robert, le président de Région, est également critiqué par certains membres de sa majorité. L'assemblée plénière devrait durer plusieurs heures. 
 

Le dispositif de sécurité est renforcé à la Région.
Le dispositif de sécurité est renforcé à la Région. ©Stéphane Enilorac


Dispositif de sécurité

Un mois après cette crise, cette assemblée plénière exceptionnelle se tient avec un dispositif de sécurité renforcé aux abords de l’hôtel de Région. 80 agents de sécurité, au lieu de sept habituellement, sont mobilisés pour la journée.
  

En images :





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live