Mouvement des planteurs et des transporteurs : le préfet appelle à la levée des barrages

social
Manifestation planteurs, transporteurs Saint-Denis
Manifestation planteurs, transporteurs Saint-Denis ©Delphine Poudroux
Le préfet de La Réunion Jacques Billant appelle à la levée des barrages. Cette journée de mardi a en effet été marquée par les blocages routiers installés successivement par les planteurs, qui renégocient actuellement leur convention canne, puis par les transporteurs qui ont rejoint le mouvement dans leur combat contre la hausse des prix du carburant.

A Saint-Denis, le Barachois est rouvert à la circulation dans les deux sens. Suite aux blocages routiers de cette journée, le préfet de La Réunion Jacques Billant avait contacté l’intersyndicale pour demander fermement la levée des barrages mis en place ce mardi 5 juillet. "Il n’est pas acceptable que les actions de mobilisation autour du contenu de la convention canne pénalisent l’ensemble des Réunionnaises et des Réunionnais", lance le représentant de l'Etat dans le département.

Le dialogue plutôt que le blocage, prône le préfet

"La bonne réponse n’est pas le blocage, mais le dialogue mis en place par le préfet. Ce dialogue est en cours et doit se poursuivre dans le respect de la liberté de circulation de nos concitoyens", conclut-il. Ce matin, on s'attendait à un mardi noir dans le chef-lieu.

Mais il aura fallu attendre le milieu de matinée avant que les planteurs ne passent à l'action en bloquant le Barachois et l'entrée Ouest de Saint-Denis, sur le front de mer, alors que leurs représentants rencontraient les industriels et en particulier le sucrier Tereos qui n'entend pas changer de position tant que l'Etat ne lui garantit pas qu'un mécanisme sera mis en place pour que le prix de la tonne de cannes ne puisse pas tomber si jamais les conditions économiques sont défavorables.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Retour sur cette journée de blocage à Saint-Denis du côté des planteurs

Les planteurs rejoints par les transporteurs

C'est dans ce contexte déjà houleux que les transporteurs, regroupés à la Grande Chaloupe en début de matinée, ont finalement rejoint les planteurs à Saint-Denis. Le convoi qui souhaitait accéder au Barachois a finalement été contenu par les forces de l'ordre au niveau du nouveau rond-point de la Caserne Lambert et ils ont levé le barrage dans l'après-midi, vers 17h, après avoir que le préfet ait promis à leurs quatre porte-paroles qu'ils auront une audition avec le ministre délégué aux Outre-mer François Carenco qui est attendu à La Réunion en fin de semaine avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Regardez cet autre reportage de Réunion La 1ère :

En quête d'une solution face à la hausse du prix des carburants, les transporteurs ont rejoint le mouvement des planteurs ce mardi