réunion
info locale

Muguet du 1er mai : les clochettes du bonheur

traditions
Muguet
©Réunion La 1ère
Offrir un brin de muguet… tradition du 1er mai. Chaque année, la fleur aux clochettes blanches s’offre en composition ou en petite botte et vous murmure le mot « bonheur ».
 
Il est aussi précieux qu’il est éphémère. Le muguet est la star du jour. Il s'offre chaque année par amour, pour porter bonheur. Ses petites clochettes blanches au parfum délicat carillonnent tous les 1er mai dans la rue et les salons à l'occasion de la Fête du Travail.

Chez les fleuristes ou sur les tables des vendeurs à la sauvette, ces quelques brins de poésie et de délicatesse s’achètent sous toutes les formes. Nombreuses sont les personnes à perpétuer cette tradition, enracinée depuis plus de cinquante ans dans le calendrier. Parfois, certains ne savent même plus pourquoi ils l’achètent mais l’important est de faire plaisir à celle ou celui qui le reçoit.
 

Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai ?

La tradition d’offrir du muguet tous les 1er Mai remonterait au XVIe siècle. Selon la légende, en 1560, le chevalier Louis de Girard avait offert au roi Char­les IX un brin de muguet, symbole du printemps et du renouveau.
Charmé, le monarque aurait instauré cette pratique pour les dames de la cour, affirmant «qu’il en soit fait ainsi chaque année». Elle se serait alors diffusée dans le pays. Mais ce n’est qu’au début du XXe siècle qu’elle est associée à la fête du Travail, créée en 1889.

En 1941, sous l’Occupation, le maréchal Pétain déclara le 1er Mai «Fête du travail et de la concorde sociale» pour rallier les ouvriers au gouvernement de Vichy. Le jour devint férié, chômé et payé. L’églantine rouge, jusque-là symbole du socialisme, fut remplacée par le muguet.
 
Publicité