Municipales : une campagne sous tension à La Possession et Sainte-Marie

élections la possession
 Coup de feu à sainte Marie
Coup de feu à sainte Marie. Voiture sono de Richard nirlo qui se baladait qui a reçu des coups de feu sur beau séjour il Y aurait un impact sur la voiture ©Réunion la 1ère
A quatre jours du deuxième tour des élections municipales, la tension monte d'un cran dans des communes. La Possession demande une sécurité renforcée. A Sainte-Marie, des coups de feu ont visé la voiture d’un militant.
A La Possession et à Sainte-Marie, la campagne de l’entre-deux tours des élections municipales se déroule sous tension. Le climat devient délétère à l’approche du second tour, ce dimanche 28 juin.
 

Fraudes, violences verbales et vandalisme

A La Possession, la mairie dénonce des "accusations de fraudes électorales de la part d’un candidat, mais aussi un climat de violences verbales, les dégradations matérielles d’une permanence de campagne et des actes de vandalisme sur sept véhicules municipaux".
 

Renforcer la sécurité

Face à ce constat, la mairie de la Possession demande aux services de l’Etat de renforcer la sécurité dans la commune pour encadrer les derniers jours de campagne, mais aussi le scrutin de dimanche. Pour la mairie, il est nécessaire de faire appel aux services de la préfecture et de la gendarmerie pour "éviter toutes atteintes aux processus démocratiques en cours et permettre la tenue des élections dans un climat serein". La maire sortante, Vanessa Miranville, sera face à Philippe Robert pour ce second tour, dimanche.
 

Un coup de feu sur une voiture sono

Autre commune sous tension : Sainte-Marie. Pour le second tour, le maire sortant, Richard Nirlo, est face à Gérald Maillot. Vers 17h, hier soir, dans le quartier de Beauséjour, la voiture sono des militants de Richard Nirlo a été la cible d’un coup de feu. Un impact de plomb a été relevé sur l’arrière du véhicule. Dans un communiqué, Richard Nirlo a condamné "avec la plus grande fermeté ces actes, qui n’ont aucune place dans le débat cityoen qui se tient actuellement". Richard Nirlo va déposer plainte et lance "un appel au calme et au civisme". 

Un peu plus tard, son adversaire, Gérald Maillot a lui aussi réagi dans un communiqué, en déplorant "ces actes intolérables".

Regardez les précisions de Réunion La 1ère : 
©reunion

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live