Nassimah Dindar adresse ses félicitation à Emmanuel Macron

politique
Je tiens à adresser mes sincères félicitations à Emmanuel Macron pour son élection en qualité de Président de la République.
 
Le choix fait par les Français est celui de la rupture, Emmanuel Macron ayant su transgresser les codes établis.

Le Président de la République aura la responsabilité de rassembler les Français qui, par leur vote, ont exprimé une profonde colère et défiance à l’égard de toute la classe politique. Une défiance également à l’égard des politiques publiques que le citoyen considère déconnectées des réalités humaines.
 
Notre pays doit aujourd’hui retrouver la voie de l’espérance. Il faut redonner aux Français des raisons de croire aux possibles, croire en la cohésion familiale, croire en l’avenir de notre jeunesse, croire en la compétitivité de nos entreprises et de notre industrie, croire en la solidarité envers les plus vulnérables, croire en notre capacité à bâtir un territoire durable.
 
Ici, à La Réunion, pour la première fois, comme en Métropole depuis 1965, les deux grands partis de gouvernement ne sont pas présents au second tour.
 
Le Front National a enregistré dans le cadre de ce scrutin un score historique et inquiétant qui doit pousser les élus Réunionnais à s’interroger sur le sens profond de l’engagement pour le développement de La Réunion. La situation sociale, la cherté de la vie, le taux de chômage record sur notre territoire montrent que les réponses apportées jusque-là ne répondent pas à la réalité du quotidien de la population. La Réunion doute. Les Réunionnais doutent. Ce vote est la traduction de ce doute.
 
Il faudra en tirer les enseignements pour l'avenir.

Il importe désormais, quelque soit la manière dont chacune et chacun d'entre nous a voté, de se rassembler autour du nécessaire effort de redressement, de création d'emploi, dans un esprit de paix civile et de concorde, de prises en compte des réalités et exigences sociales et environnementales dont notre île et notre pays ont besoin. Le peuple, la population réunionnaise l'exigent. Ne les décevons pas, entrons rapidement dans l'action, collectivement, au bénéfice du bien commun.