Négociations annuelles obligatoires : un accord trouvé entre syndicats et patronat du BTP à La Réunion

Les entreprises réunionnaises manquent de locaux.
Les négociations annuelles obligatoires (NAO) ont duré dans le secteur du bâtiment à La Réunion. Mardi 28 mars, lors d’une nouvelle rencontre entre les syndicats du BTP et le patronat, un accord a été trouvé.

Après des semaines de discussions entre le patronat et les syndicats du BTP, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO), un accord a finalement été trouvé, mardi 28 mars,

Il prévoit une hausse des salaires de 3,5% au 1er mars et de 0,6% au 1er mai, dans les entreprises adhérentes à la FRBTP et à la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment.

Des semaines de négociations

Les différents acteurs du bâtiment sont tombés d’accord. L’Intersyndicale et la FRBTP, la Fédération Réunionnaise du BTP négociaient depuis plusieurs semaines.

Le bras de fer était tendu dans un contexte social marqué par l’inflation, la hausse des prix des matériaux et les difficultés rencontrées par de nombreuses entreprises du secteur.