Newrest Inflight : fin de la grève, les salariés obtiennent gain de cause

social
Grève à Newrest Inflight
©CGTR Réunion
Après 9 ans sans augmentation, les salariés de Newrest Inflight sont parvenus à faire plier la direction de leur entreprise. Au terme de 15 jours de grève, un protocole d’accord a pu être signé mardi soir. Des concessions ont dû être consenties dans les deux camps.

Fermée à toute négociation, la direction de l’entreprise basée à Sainte-Marie a finalement donné gain de cause à ses salariés. En grève depuis le 21 décembre dernier, ils réclamaient une revalorisation de leurs salaires et la mise en place d’un 13ème mois.

15 jours de grève auront été nécessaires pour parvenir à un accord, ainsi que l’intervention de la Dieccte. Suite au refus de la direction de se mettre autour d’une table pour négocier avec les grévistes, une demande a été faite pour qu’une commission de conciliation se réunisse.

Plusieurs heures de négociation

Les différents acteurs se sont réunis le mardi 4 janvier, et les négociations n’ont pas été aisés, confie Georges Caro, le secrétaire général de la CGTR Commerces et Industries. Au bout de deux heures, la direction a commencé à faire des propositions, et vers 21h un protocole d’accord a finalement été signé.

Les salariés de Newrest Inflight obtiennent ainsi une augmentation salariale de 3% et un 13ème mois à partir de 2022. A leurs demandes pour l’année 2021, ils n’ont pas obtenu de geste, et ont donc dû eux-aussi faire un effort pour parvenir à une sortie de crise.

Une cagnotte pour payer les jours de grève

Les 15 jours de grève n’ont pas non plus été pris en compte, ils seront retirés de la paye de janvier. Une cagnotte a été mise en place par la CGTR pour venir en aide aux salariés. Un patron a dit qu’il participera, ainsi que d’autres personnes extérieures à l’entreprise ou à l’organisation syndicale.

Le travail a repris mercredi 5 janvier au matin.