publicité

Un Noël de galère pour les passagers d’un vol Corsair retardé

Prévu au départ de La Réunion, lundi 24 décembre à 22h30, un vol Corsair est retardé et n’a toujours pas décollé ce mardi matin. Il s’agit du second retard de vol depuis le début de la semaine.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • LP / Thomas Lemoullec
  • Publié le , mis à jour le
Ils devaient décoller de Saint-Denis de La Réunion, lundi soir à 22h30. Si leur réveillon, ils avaient bien prévu de le passer dans l’avion, le jour de Noël en revanche ils étaient censés rejoindre leurs proches dans l’Hexagone. Les 220 passagers du vol Corsair SS 971 sont toujours cloués au sol ce mardi matin.
 

Manque d’informations

Ils déplorent un manque d’informations de la part de la compagnie aérienne. Hier soir, certains passagers ont été prévenus par mail à seulement 1h30 du décollage que leur avion ne partirait pas. Impossible pour eux de connaître la raison de ce retard. Le vol devrait à présent décoller à 11 heures ce mardi 25 décembre, avec plus de onze heures de retard, mais rien n’est encore sur.
 

Colère des passagers

Une galère pour ces passagers. Une mère de famille d’une petite fille de trois ans est atterrée. Un autre passager, Olivier, s’y était pris tôt cette année en réservant son vol dès le mois de mars. Il a payé près de 4000 euros pour voyager avec sa femme et ses deux enfants, et ce matin il est très remonté. Autre conséquence de ce retard de vol : des transferts ratés. C'est le cas de Léa et Alexandre qui ne sont pas sûrs de pouvoir arriver à Strasbourg, ils vont devoir réorganiser leur transfert.

De son côté, la compagnie aérienne a remis une attestation de retard invitant les voyageurs à compléter un formulaire sur leur site internet pour espérer être indemnisés. Pas de quoi apaiser la colère des clients.
 
Arrivée tardive des passagers d'un vol Corsair à Paris. © Géraldine Blandin
© Géraldine Blandin Arrivée tardive des passagers d'un vol Corsair à Paris.
 

Une galère dimanche déjà

Dimanche déjà, le vol SS 775 de Corsair avait été retardé à plusieurs reprises. Près de 500 passagers étaient restés cloués au sol. Ils ont finalement décollé lundi 24 décembre à 12h30.

Leur réveillon de Noël est donc tombé à l’eau puisqu’ils ont atterri tard hier soir à Paris. Une centaine de passagers s’est d’ailleurs retrouvée livrée à elle même en arrivant à l’aéroport aussi tard. Sans solution de logement de la part de la compagnie aérienne, et sans transfert possible, ils ont du se débrouiller eux mêmes. Nombreux sont ceux qui se souviendront de ce cadeau de Noël empoisonné. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play