publicité

Bourbon Bois: les salariés devront encore patienter avant la nomination d'un administrateur judiciaire

Un administrateur provisoire devait être nommé pour l’entreprise Bourbon Bois, ce jeudi 10 janvier, par les autorités judiciaires. Finalement le TGI rendra sa décision le 7 février prochain. 

Les salariés de Bourbon Bois en grève illimitée en 2018. © IMAZ PRESS
© IMAZ PRESS Les salariés de Bourbon Bois en grève illimitée en 2018.
  • LP / Stéphane Enilorac
  • Publié le , mis à jour le
En crise depuis le début de l’année 2018, Bourbon Bois est pourtant une entreprise historique de La Réunion. Depuis un an, ses salariés se battent pour que l’entreprise vive. La nomination d’un administrateur judiciaire, ce jeudi, pourrait permettre la reprise des ventes et la poursuite des chantiers en cours.
 

Rappel des faits

"Est-ce normal qu’une entreprise viable comme Bourbon Bois ferme par la seule volonté du patron", s’interroge une salarié de l’entreprise pour tenter de résumer la situation de cette société emblématique de l’île. Bien connue des Réunionnais, Bourbon Bois est à l’origine des fameuses cases Tomi dans les années 1960.

Revendue en 1989 au groupe guadeloupéen Le Villain, l'entreprise pouvait se targuer en 2017, d’un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros et d’un carnet de commandes plein jusqu’à fin 2019.
 

Grève des salariés

Problème : suite à l’annonce par le gouvernement de la suppression de l’APL accession logement qui a entraîné une baisse d’activité au sein de l’entreprise, la direction a présenté en mai dernier un plan qui prévoyait la suppression de 44 postes sur un effectif de 62 personnes.

A la mi-septembre, ce plan a été rejeté en pleine grève des salariés. Un mois plus tard, c’est la demande de placement en redressement judiciaire de l’entreprise qui est rejetée, la société n’était alors pas en situation de cessation de paiement car l’APL accession logement avait été rétablie.

Après une audience aujourd'hui, le tribunal de grande instance rendra sa décision concernant la nomination d'administrateur judiciaire provisoire le 07 février 2019. Ce dernier devra trouver une solution pour éviter que la société ne mette la clé sous la porte. Des dizaines d’emplois sont menacés. 
 

Sur le même thème

  • économie

    La Réunion et la crise financière de 2007-2008

    Comment va la Réunion 10 ans après la crise ? Elle va mieux, après une décennie de récession selon le CEROM (les comptes économiques rapides pour l’Outre-Mer). Pour rappel la crise est partie des USA, avec la crise des subprimes c'est-à-dire du secteur des prêts hypothécaires à risque.

  • économie

    Impôts : la moitié des sites d'actuel pourrait fermer

    Des "points de contact" plutôt que des sites d’accueil spécialisés, près de 400 emplois menacés, et des difficultés à trouver des informations pour les contribuables, c’est le tableau que dépeint le syndicat Solidaires Finances Publiques si la réforme annoncée devait passer.

  • économie

    Saint-Pierre : le centre commercial des Casernes placé en liquidation judiciaire

    Le tribunal de commerce a prononcé ce jeudi la liquidation du centre commercial des casernes à Saint-Pierre. La centaine de salariés de l'hypermarché et de la galerie commercial se retrouve donc au chômage. Ils se sont retrouvés dans la salle du Kerveguen pour en savoir plus. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play