réunion
info locale

Un nouveau circuit automobile pour La Réunion

sports mécaniques
Pousseurs : voiture
©Réunion la 1ère
Vous avez entendu parler des Assises de l’Outre-mer ? Et bien, c’est dans ce cadre que vient enfin d’être obtenu le feu vert pour la création d’un nouveau circuit automobile dans l’île. Un circuit de 2,5 km, à 5 millions d’euros.
 
Le projet, porté par la  Ligue réunionnaise de sport automobile et l’association de passionnés JAP 974, a été retenu dans le livre bleu remis jeudi dernier, 28 juin, au président de la République. Il prévoit la création d’un nouveau circuit automobile dans l’île à l’horizon 2021.

Il s’agira ainsi d’offrir aux passionnés un véritable terrain de jeu pour juguler le phénomène des courses sauvages. Le nouveau circuit automobile de 2.5 kilomètres devrait coûter au moins 5 millions d’euros.

D’une longueur de 2.5 kilomètres, il comprendrait tout le nécessaire pour l’organisation des disciplines de pousse et de poursuite des paddocks, des tribunes et surtout, l’indispensable ligne droite d’un kilomètre ! Pour exploiter pleinement leur bolide, les pilotes ont en effet besoin d’un minimum de 400 mètres de piste rectiligne, plus  400 mètres pour le freinage. Ce qui n’est pas le cas à Saint-Anne, où les passionnés évoluent actuellement sur moitié moins. 
 

"On va pouvoir enfin passer la troisième", taquine Yannis Sellaye, le président de l’association JAP 974.


Selon lui, le circuit Félix Guichard  limiterait aussi les aspirations des pousseurs par sa grille tarifaire, avec un droit d’entrée fixé à 50 € (7500 € la journée).
 

"Un circuit c’est comme un stade de foot, l’accès doit y être gratuit", revendique Yannick Sellaye.


Reste à savoir qui seront les financeurs du projet ? A priori, l’Etat devrait largement mettre la main à la poche, l’enveloppe devra cependant être complétée par la Région et la commune d’accueil.

En tout cas, ce n’est pas le foncier qui manque selon le président de JAP 974, qui avec la ligue de sport automobile souhaitent privilégier le secteur Sud ou l’Ouest, pour équilibrer l’offre déjà présente dans le Nord, avec la Jamaïque, et dans l’Est, avec Felix Guichard.

 
Publicité