réunion
info locale

Nouvel an tamoul : bonne année 5120 !

religion
Défilé de nouvel an tamoul à Sainte-Suzanne
©Réunion la 1ère
Pouttandou Vajtoukal ! Aujourd'hui, dimanche 14 avril, la communauté indienne de La Réunion célèbre le nouvel an tamoul. Elle entre ainsi dans l'année Vikâri 5120 de l'ère Kalyougame. En plus des cérémonies religieuses, de nombreuses manifestations culturelles auront lieu en différents endroits.
 
Dès hier soir, samedi 13 avril, la communauté indienne de La Réunion a commencé à célébrer le nouvel an tamoul. Pour préparer le passage dans l’année 5120, un grand défilé était par exemple organisé à Sainte-Suzanne.
 
Défilé de nouvel an tamoul à Sainte-Suzanne
3
©Réunion la 1ère
Défilé de nouvel an tamoul à Sainte-Suzanne
©Réunion la 1ère
Défilé de nouvel an tamoul à Sainte-Suzanne
©Réunion la 1ère

Plus d’une vingtaine d’associations venues des quatre coins de l’île avaient ainsi préparé ce grand moment de partage et de fête sur le thème de « la Paix et l’Union des Cultures ».
  

Un dimanche de festivités

A Sainte-Suzanne, la journée de ce dimanche 14 avril sera marquée par un holi-holi, fête des couleurs, au Bocage à partir de 14h. Plusieurs autres communes, célèbrent également le nouvel an tamoul.

A Saint-Louis par exemple, l'ashram Sri Ramakrishna organise un village indien dans son quartier de l'Etang. Au programme : massages ayurvédiques, découverte d'épices et de l'art culinaire indien, pose de henné, astrologie, et bien sûr, en fin d'après-midi, chant et musique avec Cosmic Sound, Dominique Amouny et Kénaëlle.

A Saint-Leu, la journée a débuté à 11h au parc du 20 décembre. Différents ateliers autour de la culture indienne, un défilé de mode ou encore un holi-holi sont proposés.
 La ville de Saint-Paul célébrera pour sa part ce moment du 16 au 20 avril prochains. La culture tamoule, à travers sa nourriture et son art, sera alors à l’honneur.
 

Le moment de l’introspection également

Pour les plus pratiquants, la journée débute généralement par un bain d’huile, suivi d’une prière au temple ou à l’autel familiale pour demander à ce que l’année soit bénéfique pour l’entourage et la famille.

La tradition veut que des vêtements neufs, bénis auparavant, soient portés ce jour-là. Un repas sobre sera partagé avec la famille et les amis. Ce n’est qu’ensuite, l’après-midi que vient le temps des activités festives en dehors de la maison.

La nouvelle année est bien souvent l’occasion pour les tamouls d’une introspection. Il s’agit ainsi de faire le bilan de l’année écoulée pour soi et pour sa famille, l’objectif étant de s’améliorer d’année en année grâce à ses moments de prise de conscience.
 
Publicité