Nouvelle édition du challenge prix du 20 Désamb Réunion

culture
Artistes au challenge du prix du 2 Désamb
Artistes au challenge du prix du 2 Désamb ©Laurent Josse
A Grands-Bois, artistes et groupes de musique se sont retrouvés pour un nouveau challenge du prix du 20 Désamb organisé par l'association du même nom. Maloya, riz sofé et partage étaient au rendez-vous de ce10 mai qui commémore la mémoire de l'esclavage.

Le 10 mai 2001, la loi Taubira instaure une journée nationale à la mémoire de la traite et de l’esclavage et de leurs abolitions.

Il faut toutefois attendre 2006 pour que celle-ci soit véritablement mise en place sous le gouvernement Chirac.

Lancement du challenge du prix du 20 Désamb

Une date symbolique choisie par Fabrice Bassonville, président de l’association du prix 20 Désamb pour lancer son concours. 

"C’est un prix qui récompense notre culture. On valorise à travers un challenge qu’on met en place les groupes de la Réunion. On leur donne un tremplin jusqu’au 20 décembre où on remettra au vainqueur un trophée".

Challenge du prix du 20 Désamb
Challenge du prix du 20 Désamb ©Laurent Josse

Inscription jusqu'au 19 juin

Chaque année, le lancement du challenge permet aux groupes de musique et aux artistes de se réunir autour de la musique, d’un soso maïs et d’un riz sofé. Mais les inscriptions ne s’achèveront en fait qu'au 19 juin prochain.

L'association invite ceux qui sont intéressés à aller sur sa page Facebook pour avoir les renseignements et constituer les dossiers. 

Petite nouveauté, Fabrice Bassonville et son équipe se déplaceront cette fois chez les artistes pour les écouter.