Une nouvelle épidémie de peste a déjà tué 39 personnes à Madagascar

océan indien
rat
Source : youtube
39 personnes sont mortes de la peste à Madagascar selon un dernier bilan du ministère de la santé de la Grande Île.
L'épidémie de peste qui sévit à Madagascar a déjà fait 39 victimes selon une information, en date du 25 septembre 2014, du ministère de la santé publique malgache. L'épidémie est particulièrement présente dans 5 districts (sur 119) : Mandritsara, Soanierana Ivongo, Ikongo, Tsiroanomandidy et Ikalamavony.

Le ministère de la Santé a officiellement recensé 84 cas de peste pour l'épidémie en cours. En 2010, l'IRD, dans l'une de ses fiches d'actualité scientifique, confirmait que le rat noir, originaire d'Inde, est la cause du maintien de cette maladie sur la Grande Île. C'est d'ailleurs à Madagascar que le taux de peste chez l'homme est le plus élevé au monde avec 200 à 300 cas chaque année.

Le pays désormais le plus touché au monde par la peste pulmonaire

Plus récemment, en décembre 2013, un article (payant) du Monde faisait état d'une zone touristique menacée par une épidémie qui avait déjà fait 50 morts. Toujours selon Le Monde, 103 personnes sont mortes de la peste, à Madagascar, en 2012 et 192 en 2011.

Selon l'OMS, le phénomène est amplifié par une déforestation rapide qui pousse les rats vers les villes. Céline Seignon-Kandissounon, représentante de l'organisation mondiale de la Santé à Madagascar, faisait le point sur l'épidémie de décembre 2013.

La situation est particulièrement critique dans les prisons. Et la Croix-Rouge forme les prisonniers afin qu'ils participent à la lutte contre les rongeurs qui pullulent


En fait, la peste avait pratiquement disparue depuis les années 1930. Elle n'est ré-apparue que soixante ans après, dans les années 1990. Aujourd'hui, plus de 90% des malades sont atteints de la forme la plus grave, la peste pulmonaire, transmise par voie aérienne. 

Peste dans le monde
©MOS

Et, selon le Centre américain de prévention contre les risques sanitaires, le CDC, les foyers d'épidémie sont très actifs à Mahajanga et à Antananarivo ainsi que sur les plateaux situés à plus de 800 mètres d'altitude ou la peste est endémique.