Nouvelles mesures de lutte contre le covid-19 : le préfet de La Réunion reporte ses annonces

coronavirus
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant,
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant. ©Imaz Press
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant, ne prendra finalement pas la parole ce mardi 27 juillet. Après une journée de consultations, il se donne un délai supplémentaire pour annoncer de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19.

La conférence de presse du préfet de La Réunion ne se tiendra finalement pas demain, mardi 27 juillet. Après une journée de consultations ce lundi, Jacques Billant a décidé d’attendre au moins 24 heures pour annoncer de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 dans l’île. Il pourrait s’exprimer au plus tôt mercredi et au plus tard d’ici la fin de la semaine.

"Aller plus loin que le couvre-feu"

Ce lundi 26 juillet, une réunion de crise s’est tenue entre le préfet de La Réunion, les élus de l’île, les acteurs économiques et la communauté médicale. Un reconfinement le week-end ou par territoire, un couvre-feu avancé, une réduction des jauges : différentes mesures sont envisagées, alors que la situation sanitaire n’a jamais été aussi dégradée dans l’île.

Dans le même temps, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu écrit sur sa page Facebook que "les préfets, en concertation avec les acteurs locaux, sont prêts à aller plus loin que le couvre-feu si la situation le nécessite".

La communauté médicale demande un reconfinement

Selon nos informations, la communauté médicale de La Réunion plaide pour un reconfinement d’urgence du département. Certains élus veulent l’éviter, d’autres le réclament comme Vanessa Miranville. "Nous refusons de prioriser les entrées en réanimation, il faut prendre des mesures fortes, écrit la maire de la Possession dans un communiqué ce lundi. Le confinement est la mesure indispensable sur le plan sanitaire pour au moins quelques semaines à venir, le temps que l’on puisse limiter la circulation des personnes et par conséquent du virus".

Un couvre-feu avancé

L’abaissement du couvre-feu semble déjà acté. Au regard de la situation, le retour du couvre-feu à 18h est sur la table. Actuellement, le couvre-feu est en vigueur de 23 heures à 5 heures du matin.

Les autorités réfléchissent aussi à un reconfinement qui pourrait se faire le week-end ou être territorialisé dans les villes les plus touchées par le coronavirus. Une réduction des jauges est aussi envisagée. La Réunion fait partie des départements placés à nouveau en état d’urgence sanitaire depuis le 12 juillet dernier.

Un taux d’incidence jamais atteint

Le Covid-19 circule de manière inquiétante avec un taux d’incidence de près de 300 pour 100 000 habitants, selon les derniers chiffres de Santé Publique France. Ce chiffre n’a jamais été atteint depuis le début de l’épidémie. Très contagieux, le variant Delta circule activement dans l’île avec une hausse constante du nombre de nouveaux cas.

Les services de réanimation saturés, les transferts envisagés

Conséquence de cette situation sanitaire dégradée : les hospitalisations sont toujours plus nombreuses ces dernières semaines. Dans un communiqué, ce lundi, la direction du CHU tire la sonnette d’alarme et prévient que la tension est extrême sur les services hospitaliers. La quasi-totalité des lits de réanimation sont occupés, et "la question d’un transfert de patients vers la Métropole ou Mayotte est désormais une option qui ne peut être éludée", écrit le Centre Hospitalier Universitaire de La Réunion. 

26,9% des Réunionnais entièrement vaccinés

Selon les autorités, la vaccination est la seule solution pour vaincre le virus dans l’île. A ce jour, seuls 26,9% des Réunionnais sont entièrement vaccinés. Si la campagne de vaccination continue de prendre de l’ampleur, la couverture vaccinale reste encore insuffisante pour le moment.