NRL-carrière Bois-Blanc: le Conseil d'Etat rejette les pourvois de la Région et du ministère de l'agriculture

travaux publics
Digue NRL
©Delphine Poudroux Réunion La 1ère
Coup de tonnerre en plein confinement! Le Conseil d'Etat a rejeté les pourvois du ministère de l'agriculture et de la Région Réunion. La carrière de Bois-Blanc au coeur d'une longue bataille judiciaire ne pourra être exploitée
C'est une victoire pour les écologistes et les opposants au président de Région Didier Robert: la carrière de Bois-Blanc au coeur d'une longue bataille judiciaire ne pourra plus accueillir les concasseurs et les transporteurs. 

Le Conseil d'Etat a rejeté les pourvois du ministère de l'Agriculture, de la région Réunion et d'une société de travaux publics.

L'audience a eu lieu avant l'état d'urgence sanitaire et le Conseil d'Etat, statuant au contentieux, a rendu ses décisions le 3 avril, mais elles n'ont été rendues publiques que hier mardi 14 avril. 

Le ministère de l'Agriculture, le conseil régional de La Réunion et la Société de concassage et de préfabrication de la Réunion demandaient l'annulation d'une ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de La Réunion. Cette ordonnance avait suspendu en avril 2019 un arrêté préfectoral autorisant à exploiter une carrière dit "Bois-blanc" à Saint-Leu, dont les roches massives devaient servir à la construction de la Nouvelle route du Littoral.
 
20160226 Bois Blanc
Bois Blanc : le lieu où la SCPR souhaite ouvrir d'une carrière à Saint-Leu ©Réunion1ere

Le tribunal a jugé qu'aucun des arguments avancés par les trois parties pour demander l'annulation de l'ordonnance n'était admissible.

Le projet de NRL est destiné à remplacer les actuelles quatre voies entre Saint-Denis et la cote ouest, un axe de circulation vital pour l'économie de l'île, régulièrement saturé par le flot grandissant des véhicules, mais aussi dangereux, car il longe une falaise instable où les éboulis sont récurrents.

Le chantier est à l'arrêt depuis de long mois car une cascade de recours a été déposée devant toutes les juridictions compétentes contre la quasi totalité des arrêtés préfectoraux autorisant l'exploitation des carrières. A chaque fois, les requérants ont obtenu gain de cause. En juillet, le Conseil d'Etat avait déjà définitivement annulé le Schéma départemental des carrières.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live