Madagascar : un incendie criminel détruit 110 cases

faits divers
Village incendié à Madagascar septembre 2018
©lexpressmada.com
Plus de la moitié du village d'Ambaladera Antsakarabary a été détruit par un violent incendie dans la nuit de samedi à dimanche. Ce sinistre a mis à la rue 300 personnes qui ont été accueillies par leurs voisins. La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs de la gendarmerie. 
110 cases du village d'Ambaladera Antsakary ont été détruites par un incendie, samedi soir, un peu avant minuit. Les habitants n'ont rien pu faire. Le feu attisé par le vent ne pouvait plus être maîtrisé quand les témoins ont lancé l'alerte. Par chance, aucune victime n'est à déplorée, en revanche, 300 personnes sont désormais sans toit. 
La majorité des sinistrés ont été accueillis par les voisins, soixante maisons ayant échappé aux flammes. Cependant, il est impossible d'héberger tout le monde et des villageois passent la nuit à la belle étoile écrit lexpressmada.com

Les sinistrés ont tout perdu

Les gendarmes de cette région située, au Nord de la Grande île sont en charge des investigations. La piste criminelle fait peu de doute. Les auditions des habitants sont en cours, elles permettront de démasquer l'auteur de cet incendie dévastateur. 
Les autorités tentent de s'organiser pour venir en aide aux sinistrés. Ces familles, qui vivent pour l'essentiel d'agriculture, avaient stocké leurs récoltes sous leurs toits. Aujourd'hui, il y a urgence, ils n'ont plus de toits, plus de nourriture, plus d'argent, de linge... Ils n'ont plus que les vêtements qu'ils ont enfilés en fuyant leur domicile !

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live