Une œuvre de Jace volée, l’artiste pousse un coup de gueule

faits divers
Jace Gouzou volé
©Jace Page Facebook
C’est dans un post Facebook que le graffeur du Havre, qui vit et travaille à La Réunion, a dénoncé le vol de l’une de ses œuvres. Ce gouzou ne serait d’ailleurs pas le premier à avoir été dérobé nous dit Jace.
 

« C’est bien triste de voir l’égoïsme de certains priver les autres du plaisir de découvrir mon travail dans la rue. »


C’est ainsi que commence le post Facebook de Jace. L’artiste a constaté, photo à l’appui, que l’un de ses personnages emblématiques taggué sur ce qui ressemble à un ancien compteur électrique a tout bonnement disparu. Les portes où l’on pouvait voir deux gouzous qui posaient ensemble ont été arrachées.
 
L’artiste rappelle ainsi aux voleurs que ce type de délit peut faire l’objet d’une plainte, notamment déposée par les propriétaires des biens dégradés, mais également que les gouzous volés « ne pourront payer leurs prochaines vacances ». Et pour cause, en terme de loi, Jace reste le seul propriétaire artistique de ses gouzous, ces derniers ne peuvent ainsi être vendus.
 

Qui est Jace?


Jace est l’auteur des gouzous, petits personnages oranges et sans visage, que l’on trouve disséminés un peu partout, sur les murs, dans les rues ou encore sur les panneaux publicitaires depuis 1992. Le graffeur a exposé ses œuvres aux quatre coins du monde à plusieurs reprises depuis 1996. Les gouzous ont été aperçus dans une trentaine de pays notamment à La Réunion où vit l'artiste mais aussi à Paris, au Havre ou encore à Marseille. Le Gouzou est également bien connu à Madagascar, en Afrique du Sud, au Japon, aux États-Unis, au Maroc, ou au Danemark et la liste est encore longue. 

Voici quelques photos de ses oeuvres que l'on peut voir sur la page Facebook de Jace:

Gouzou de Jace
6 ©Jace Facebook
Gouzou de Jace
©Jace Facebook
Gouzou
©Jace Facebook
Gouzou
©Jace Facebook
Gouzou
©Jace Facebook
Gouzou
©Jace Facebook


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live