publicité

Opération escargot, haka, rassemblements : un collectif citoyen mobilisé contre la vie chère

Opérations escargots, haka, rassemblements divers : ce lundi 5 novembre, un collectif citoyen s’est mobilisé à plusieurs reprises pour dénoncer la hausse des prix des carburants et la vie chère en général. Les manifestants promettent de nouvelles actions.

Des manifestants font un haka pour dénoncer la vie chère. © Laurent Figon
© Laurent Figon Des manifestants font un haka pour dénoncer la vie chère.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
Habillés de noirs et munis de pancartes, les membres d’un collectif citoyen se sont mobilisés, à plusieurs reprises, ce lundi 5 novembre pour dénoncer la hausse des prix des carburants et la vie chère de manière générale. Ils sont entrepreneurs, chefs d’entreprises, transporteurs et ils se disent "pris à la gorge".
 

Nouvelles actions

Ces usagers en colère promettent de nouvelles actions ce mardi 6 novembre. Ils pourraient notamment se rendre à la chambre des huissiers. "Les entreprises sont en train de fermer et de mourrir", alerte le porte-parole, Jean-François Maillot.
 

"Arèt plim a nou"

"Arèt plim a nou", "stop aux augmentations", "nous en avons marre de nous faire plumer", martèlent les manifestants. Taxes, augmentation des charges fiscales et sociales, des frais bancaires, les revendications sont nombreuses pour le collectif de citoyens.

"Nous sommes des chefs d’entreprises, de PME essentiellement, et nous sommes confrontés à un certain nombres d’augmentations et notamment le carburant, explique Jean-François Maillot. Malheureusement, nous chefs d’entrprises indépendants, nous n’avons pas le droit à la compensation du carburant dont bénéficient les transporteurs et les taxis. Nous dénonçons une forme de discrimination".

Regardez le reportage de Géraldine Blandin et Laurent Figon :
La colère des usagers
 

Opération escargot, haka, rassemblements

Ce matin, les manifestants ont mené une opération escargot dès 7 heures sur la route du littoral en direction de Saint-Denis. Le collectif s’est ensuite rendu devant la préfecture de La Réunion où il a effectué un haka. Les usagers en colère sont également allés à la Région où se tenait une assemblée plénière.

Le représentant du collectif a été reçu à La Région dans l’après-midi, par Vincent Launay, commissaire à la vie des entreprises et au développement productif. "Nous lui avons fait notre demande, mais nous n’avons pas eu de réponse", explique le porte-parole du collectif.

Invité du journal télévisé de Réunion La 1ère, Didier Robert, le président de la Région Réunion était attendu par une vingtaine de manifestants ce lundi soir. Les membres du collectif citoyen souhaitaient interpeller Didier Robert. Sans succès.
 


Le 17 novembre

Cette mobilisation à La Réunion devance celle prévue le 17 novembre prochain partout en France. La grogne monte contre la hausse des prix des carburants. Des manifestations et des blocages sont organisés sur l'ensemble du territoire. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play