réunion
info locale

Oscar Pistorius est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie Reeva Steenkamp

océan indien
Oscar Pistorius est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie Reeva Steenkamp
Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius arrive au tribunal de Pretoria (Afrique du Sud) le 12 septembre 2014 pour la lecture du verdict de son procès pour meurtre. (MIKE HUTCHINGS / REUTERS / X00388)
L'athlète de 27 ans a échappé au verdict le plus lourd, la juge écartant la préméditation et le meurtre.
Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, la mannequin Reeva Steenkamp, la nuit de la Saint-Valentin 2013. L'athlète de 27 ans a échappé au verdict le plus lourd, la juge ayant écarté la préméditation et le meurtre. L'énoncé du verdict, commencé jeudi au tribunal de Pretoria (Afrique du Sud), a pris fin vendredi 12 septembre, après six mois d'un procès très médiatique.
 
Oscar Pistorius a en revanche été déclaré coupable d'avoir tiré un coup de feu par inadvertance dans un restaurant bondé de Johannesburg, une affaire survenue quelques semaines avant le meurtre de sa petite amie.
 
Pas assez de preuves
 
Oscar Pistorius était accusé d'avoir intentionnellement abattu de quatre balles la mannequin Reeva Steenkamp chez lui, après une dispute et risquait la perpétuité. Personne ne contestait que Pistorius a abattu son amie de quatre balles tirées à travers la porte des toilettes en pleine nuit. Mais le sportif a constamment affirmé qu'il croyait qu'un cambrioleur s'était introduit dans sa maison, et qu'il craignait pour sa vie.
 
Jeudi, à la surprise d'une bonne partie du monde judiciaire sud-africain, la juge Thokozile Masipa, qui conduit le procès depuis le 3 mars, a estimé qu'elle n'avait pas assez de preuves pour conclure que l'athlète avait eu l'intention de tuer.
 
Une gloire nationale déchue
 
L'accusé et sa victime Reeva Steenkamp se fréquentaient depuis trois mois au moment du drame. Ils avaient été présentés l'un à l'autre lors d'un show automobile de luxe, de ceux qu'affectionne la jet-set de Johannesburg.
 
Oscar Pistorius a été un motif de gloire nationale pendant des années en Afrique du Sud, alliant le glamour d'un sourire de play-boy à une irrésistible réussite sportive perçue comme une revanche pour un jeune homme que ses parents, lorsqu'il avait 11 mois, ont dû faire amputer des pieds et équiper de prothèses. Il avait atteint la célébrité mondiale aux Jeux olympiques de Londres de 2012, en s'alignant au côté des coureurs valides sur 400 m.
Publicité