Paillotes de l'Ermitage : retour devant la justice pour les deux militants du KURR

justice
Le procès des paillotes
Antony Cayambo et Clément Dubar doivent être jugés en correctionnelle ©Réunion la 1ère
Clément Dubar et Anthony Cayambo de retour devant la justice ce lundi 1er octobre. Après le report de leur procès, en mai dernier, les deux militants du KURR comparaissent pour dégradations en réunion sur des restaurants de plage à l’Ermitage.
 
Pour des raisons de sécurité, face au grand nombre de soutiens présents dans la trop petite salle d’audience, le 15 mai dernier, le procès avait du être reporté. Les deux membres du Kolèktif Union Rényoné Responsab sont donc à nouveau convoqués ce lundi 1er octobre devant le tribunal correctionnel de Champ-Fleuri à Saint-Denis.
  

La manifestation déborde


Les deux militants comparaissaient pour dégradations en réunion, suite aux dérapages d’une manifestation anti-paillotes organisée le 8 avril dernier. Une mobilisation qui avait pour but de protester contre l’occupation présumée illégale du domaine public maritime par 6 restaurants de plage. Les images avaient fait le tour des réseaux sociaux.
  

Une occupation présumée "illégale"


La fin des autorisations d’occupation temporaire du domaine public maritime, expirées au 1er juillet 2018, a envenimé un peu plus encore la situation. La présence des paillotes posait déjà problème à l’association de Défense du Domaine Public Maritime et au KURR, mais le courrier du préfet de La Réunion, demandant aux restaurants de quitter les lieux à l’échéance de leur autorisation, a marqué un tournant dans l’affaire.
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live