Pas de reprise en vue, les ligues de sport veulent discuter avec le préfet de La Réunion

sport
Présidents de Ligues à la Maison des sports
Présidents de Ligues à la Maison des sports ©Géraldine Blandin
Les sports collectifs et de combat restent interdits jusqu’au 13 septembre, et cela devrait être prolongé. A quand donc la reprise pour les clubs ? Les présidents des ligues se disent prêts, des protocoles sanitaires existent, rappellent-ils.
D’après le dernier décret en vigueur, les sports collectifs et des sports de combat sont interdits depuis le 22 août et jusqu’au 13 septembre. A la sortie de sa réunion avec les maires des 24 communes de l’ile, mardi soir, le préfet de La Réunion évoquait la possibilité de prolonger cette interdiction. Une décision qui cependant encore être formalisée par un décret.
 
 

Les maires prennent aussi des mesures


Les maires, associés à la prise de décisions dans la gestion de cette crise sanitaire, ont pour certains aussi pris des mesures de leur côté. Ainsi, à Saint-Denis, en accord avec les clubs de sportifs et les ligues, il avait été décidé de suspendre leurs entrainement jusqu’au 15 août. Le préfet de La Réunion a donc prolongé la mesure par son décret jusqu’au 13 septembre.

La maire Ericka Bareigts a décidé de fermer les équipements sportifs jusqu’au 15 septembre. Au Port fermeture des sites sportifs et culturels jusqu’au 13 septembre. A La Possession où les manifestations sportives et culturelles sont interdites jusqu’à au 30 septembre.
 
 

Les présidents de ligues pour une concertation avec le préfet


Autant de décisions qui ne simplifient pas les choses. Il n’est en effet pas évident pour les ligues de s’y retrouver. Elles demandent donc à rencontrer le préfet de La Réunion, Jacques Billant, pour en discuter.

Réunis ce jeudi matin à la Maison des Sports à Saint-Denis, les présidents des ligues de sports collectifs ont déclaré vouloir être associés aux décisions prises par le préfet. Ils relèvent certaines incohérences, comme la possibilité pour les enfants de faire du sport à l’école, dans certaines conditions bien sûr, mais pas en club.
 

" Aucunement je ne souhaite taper sur le préfet de La Réunion parce que Dieu sait que ce n’est pas évident de prendre des décisions, mais on veut participer aux discussions pour permettre une reprise en octobre de nos activités. "

Johan Guillou, président de la ligue de Basket-ball



Le sentiment d’inquiétude des ligues et partagé par le Comité Régional Olympique et Sportif de La Réunion. Sa présidente, Monique Cathala, reconnait que la situation sanitaire est préoccupante, mais estime que les mesures prises par le préfet et les maires mettent en péril la pratique sportive sur l’ile et l’existence des associations sportives.

Le bureau du CROS demande également une concertation avant toute prise de décision et sollicite un rendez-vous auprès du préfet pour faire état des efforts fournis par les responsables d’associations.

 

A quand la reprise ?


Selon les présidents des ligues de sports collectifs, les entraînements pourraient être aménagés afin de permette une reprise pour les clubs. Une reprise des entraînements dans un premier temps, les compétitions peuvent encore attendre, selon eux.

Ils craignent cependant que cela ne soit pas pour tout de suite. Dans un communiqué, le Comité de Rugby de La Réunion indique que les différents responsables de ligues s’interrogent sur le fait que d’autres départements en zone rouge ne se voient pas soumis aux mêmes restrictions.

De plus, les protocoles et guides de reprise de l’activité sportive élaborés par les fédérations ont été validés par le ministère de la Jeunesse et des Sports, mais ne sont pas " pris en compte " dans notre département, selon le comité.

Les présidents des ligues demandent aux maires la réouverture des installations sportives et se disent prêts à adapter la pratique du sport en respectant les protocoles pour garantir la sécurité de tous.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère : 
©Réunion la 1ère

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live