Pauvreté : derrière les chiffres, quelle réalité ?

économie
Mairie - Sainte-Suzanne
D’après le dernier rapport de l’observatoire des inégalités, la Réunion est le département le plus touché par la pauvreté, avec 25% de la population concernée. Les personnes concernées s’accordent pour dire que la situation est très difficile.
 
En France, le seuil de pauvreté est fixé à 885 euros net par mois. Un quart des Réunionnais vivent avec 867 euros par mois, toutes ressources comprises. Cela concerne donc près de 218 000 habitants. Parmi les 20 communes considérées comme pauvres par l’observatoire des inégalités, neuf se trouvent à La Réunion.
  

Des conditions de vie particulièrement difficiles

A Sainte-Suzanne, c’est plus d’un habitant sur trois qui vit sous le seuil de pauvreté.  Dans certains quartiers, tels que Bel Air Centre-Ville ou Village Desprez, le taux de pauvreté frôle les 66%.Les habitants de Sainte-Suzanne sont d’accord pour dire que la vie est difficile, notamment en raison des prix plus élevés que dans l’Hexagone.
 
"D’un point de vue financier, ce n’est pas la même chose ici", constate Mickaël. Après avoir travaillé toute sa vie dans l’Hexagone, il a décidé de venir à La Réunion pour passer sa retraite. Cependant, la retraite qu’il touche ne lui permet pas de vivre à un bon niveau.
  

Coup de pouce solidaire

Richemone vit avec 500 euros par mois Avec ses 185 euros de loyer à payer, il est compliqué pour elle d’arriver jusqu’à la fin du mois. "Heureusement que La Réunion est encore une île solidaire", précise-t-elle.

On a quand même encore la famille, les amis, il y a quand même des gens qui aident.

Richemone


  

Des inégalités creusées par le coronavirus

La crise sanitaire liée au coronavirus n’a fait qu’accentuer les inégalités dans un contexte social déjà enclin à la pauvreté. "Avant il y avait des gens qui faisaient des petits boulots, mais maintenant il n’y a plus rien, regrette Richemone. On ne peut plus faire ça à cause du coronavirus." Les différentes aides que le gouvernement a mis en place pour tenter de freiner l’augmentation de la pauvreté n’ont pas été suffisantes, selon un habitant de Sainte-Suzanne.

La Réunion n’est pas le seul territoire d’Outre-mer à connaître une situation compliquée. En Guyane ou à Mayotte, les inégalités sont également très fortes.