Reprise des messes : les fidèles de Petite-Ile retrouvent leur paroisse

religion petite île
Messe Petite-Ile
©Sophie Person
Cela fait plus de deux mois que les Catholiques Réunionnais s’impatientaient de retrouver leurs églises. Ce dimanche 24 mai au matin, quelques uns d’entre eux ont pu assister à leur première messe.
Marquage au sol, affiches, gel hydro-alcoolique et port du masque, tout a été scrupuleusement pensé pour accueillir les fidèles. Une réouverture dans certaines églises seulement, l’annonce ayant été faite par le gouvernement vendredi soir et le décret publié samedi matin.
 
A Petite-Ile, les messes dans les chapelles, comme celle de Manapany, n’ont pas repris. Impossible d’y respecter les mesures de distanciation par exemple. L’ensemble des messes auront lieu en centre-ville. Le nombre de fidèles y est limité à 166.

 

Préparer l’église

De nombreux bénévoles ont répondu présents pour préparer l’église, et mettre en place le dispositif de sécurité. Nettoyage, sens de circulation, les règles sont précises. Tous sont heureux de pouvoir assister à nouveau aux célébrations.

Reportage de Loïs Mussard.
©Réunion la 1ère
 

Adapter les pratiques

A l’entrée de l’église une personne masquée désinfecte les mains des fidèles. A l’intérieur, des rubalises ont été posées pour condamnées certains bancs, des croix noires sont placées sur d’autres pour matérialiser la distanciation physique obligatoire. La quête se fait désormais à la sortie de la messe, et non plus dans les allées.
 
Messe Petite-Ile
©Sophie Person
Le port du masque est obligatoire pour les fidèles, ainsi que pour le curé. Pour l’eucharistie, c’est toujours masqués que les fidèles approchent, ils doivent ensuite tendre les mains dans lesquelles le prêtre dépose l’Ostie, avant qu’ils ne fassent un pas de côté pour enlever le masque et prendre l’Ostie.

Ce dimanche, les fidèles étaient encore peu nombreux, la messe a ainsi eu des airs de préparatifs avant la célébration de celle de la Pentecôte dimanche prochain.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live