Piton de la Fournaise : près de 7 millions de m3 de lave émis depuis le début de l’éruption

environnement
volcan piton de la fournaise éruption site éruptif 200421
Photo prise lors d'un survol en ULM le 20/04/2021 ©OVPF-IPGP

12ème jour d’éruption pour le Piton de la Fournaise. Les fontaines de lave continuent d’être alimentées. Depuis le début de l’éruption, le 9 avril, près de 7 millions de m3 de lave ont été émis en surface.

Si les conditions météorologiques ont rendu impossible l’observation du volcan hier, ce mardi matin les scientifiques ont pu survoler le site éruptif à bord d’un ULM.

L’éruption se poursuit

Ils ont ainsi pu confirmer la présence d’un cône éruptif principal, de près de 28 mètres de hauteur, et d’un cône éruptif secondaire. Chacun présentant une activité de fontaines de lave et un dégazage.

L’activité de coulée se focalise sur le plateau en aval éruptif, avec un régime en tunnels de lave montrant ce matin une résurgence principale à une centaine de mètres du cône secondaire. Les scientifiques ont également constaté l’absence de coulé active au niveau des Grandes Pentes avec un front qui reste donc figé juste en amont du Piton le Bonnet.

volcan piton de la fournaise grandes pents 200421
Prise de vue du front de coulée situé dans les Grandes Pentes lors de la journée du 20/04/2021 réalisée aux alentours de 08h00 heure locale. ©OVPF-IPGP

Sur les dernières 24 heures, 12 séismes volcano-tectoniques superficiels, c’est-à-dire situés entre le niveau de la mer et la surface, ont été enregistrés sous les cratères sommitaux. Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en hausse, à la fois en champ lointain, à la Plaine-des-Cafres et la Plaine-des-Palmistes, et en champ proche, au gîte du volcan.

Vers une éruption longue

La déflation de l’édifice s’est stoppée et une légère inflation du sommet semble se dessiner. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours car il peut correspondre à l’arrivée de magma profond dans le réservoir magmatique superficiel qui alimente l’éruption en cours.

Une telle réalimentation au cours de l’éruption, permettant une alimentation du site éruptif sur la durée, avait été observée lors des éruptions de longue durée de janvier et juillet 2017 et d’avril et septembre 2018. Des éruptions alors supérieures à 3 semaines.

Des arrivées de magma profond ont souvent été associées à des changements de l’activité éruptive, explosivité en 2016 et 2020, augmentation des débits ou encore ouverture de nouvelles fissures.

Près de 7 millions de m3 de lave émis

Les scientifiques ont pu estimer les débits de lave. Les estimations des volumes totaux, comprenant la coulée de lave et les cônes, émis depuis le début de l’éruption le 9 avril dernier s’élèvent à environ 7 millions de m3.