Piton de la Fournaise : retour en phase de vigilance

catastrophes naturelles
Piton de la Fournaise : le dernier cône volcanique baptisé "piton Voulvoul"
Le Piton de la Fournaise. ©Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise
Suite aux constatations de l’observatoire du Piton de la Fournaise et à une reconnaissance effectuée ce vendredi, la préfecture a décidé de revenir en phase de vigilance du dispositif spécifique ORSEC à compter du dimanche 11 octobre, à 8h00.
Le volcan nous laisse sur notre faim. Après une longue et riche activité sismisque, le Piton de la Fournaise n'est finalement pas entré une nouvelle en éruption.

Suite aux constatations de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise et à la reconnaissance effectuée ce vendredi 9 octobre par les services de l’Observatoire, du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), de l’office national desforêts (ONF) et du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), le préfet de La Réunion a décidé de revenir en phase de Vigilance du dispositif spécifique ORSEC* du volcan du Piton de la Fournaise à compter du dimanche 11 octobre 2020 à 8h00.
 

La partie haute de l'enclos à nouveau accessible ce dimanche


L’interdiction d’accès du public à la partie haute de l’enclos du Piton de la Fournaise est par conséquent levée à compter de dimanche matin.

Mais l’accès n’est possible que sur les trois sentiers balisés et entretenus par l’Office National des Forêts, dans les limites suivantes :
  • le sentier Pas de Bellecombe – Formica Léo – Sentier Rivals – Cratère Caubet,
  • le sentier Pas de Bellecombe – Formica Léo – sentier d’accès au site d’observation du cratère Dolomieu (accès par le nord du cratère),
  • le sentier Kapor jusqu’à Piton Kapor.
Le sentier Rivals est ouvert à la circulation jusqu’au niveau du cratère Caubet. La portion entre le cratère Caubet et Belvédère sur Château Fort reste interdite d’accès.

Le public devra se conformer strictement aux prescriptions et consignes figurant sur les panneaux d’information et d’avertissement affichés sur le site, indique la préfecture.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live