Points conseil Budget, des structures pour lutter contre le surendettement à La Réunion

social
point conseil budget sainte-clotilde 080121
©Jean-Claude Toihir

Lutter contre le surendettement et la précarité à La Réunion, c’est l’objectif des Points conseil budget. La CAF et l’Etat renforce leur présence sur le territoire pour proposer un accompagnement spécifique aux personnes en difficulté financière.

Territoire particulièrement touché par la précarité, La Réunion compte 5 structures labellisées, parmi lesquelles deux sont ouvertes et 3 doivent encore l’être. Le premier Point conseil budget a été inauguré en mars 2019 à La Réunion, le premier du territoire français. Il vise à prévenir le surendettement et favoriser l’éducation budgétaire.

Ce vendredi 8 janvier, Camille Dagone, sous-préfète en charge de la cohésion sociale et de la jeunesse, Frédéric Turblin, directeur de la Caf de La Réunion et Madame Florence Mar-Picart, directrice adjointe de l’IEDOM, visitaient cette structure installé au Chaudron à Sainte-Denis.

Un accompagnement individualisé pour tous

Jeunes, salariés, retraités, familles, personnes isolées peuvent y trouver des conseils confidentiels et gratuits concernant la gestion de leur budget. Les personnes en situation financière difficile peuvent ainsi bénéficier d’un accompagnement auprès des travailleurs sociaux.

En cas de dossiers dits "complexes", les professionnels de la structure pourront en faire l’analyse et contacter les créanciers pour proposer des solutions, avec l’accord des personnes. 300 personnes s’y sont rendues en 2020, et 30 situations mensuelles ont été prises en charge. 

Reportage de Réunion la 1ère.

Pauvreté point conseil

5 structures labellisées à La Réunion, 2 en activité

S’inscrivent dans la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté impulsée par le président de la République. A La Réunion, il existe 5 structures labellisées Point conseil Budget, portées chacune par la CAF, le CCAS de Saint-Louis, la Croix-Rouge Française, ESF Réunion et l’AREP.

Deux sont ouvertes, l’une à Saint-Denis au Chaudron depuis deux ans et portée par la CAF, l’autre se trouve à Saint-Louis, portée par le CCAS. Chacune des 5 structures devra être dotée d’un conseiller en économie sociale et familiale de la CAF. Un plan de formation sera également mis en place par l’IEDOM.

La Réunion, territoire fortement touché par la précarité

La première structure dans l’île, apparue en 2019, a été la première du territoire français. La Réunion est l’une des régions les plus touchées par la précarité. En 2020, 1 100 dossiers de surendettement ont été déposés, soit 53% des dossiers de ce type dans les DOM. L’endettement global déclaré s’élève à 35 millions d’euros.

Les dettes de loyers augmentent particulièrement, celles liées au crédit à la consommation diminuent. La plupart des dossiers sont liés à des accidents de la vie, tels que la séparation, le divorce ou le veuvage. La moitié des débiteurs sont des femmes et au chômage ou sans profession. 58% des ménages n’ont aucune capacité de remboursement.