Le Port : perquisitions à la mairie et aux domiciles du maire et d'un élu

faits divers le port
Mairie - Le Port
La mairie du Port et les domiciles du maire et d’un conseiller municipal ont été perquisitionnés hier, mardi 3 novembre. L’affaire est révélée par le JIR. Des mouvements suspects d’argent entre associations et élus seraient à l’origine de cette affaire.
C’est dans le cadre d’une enquête ouverte sur des faits présumés de corruption que se sont déroulées hier, mardi 3 novembre, plusieurs perquisitions. Selon le JIR, cette enquête, ouverte au parquet de Saint-Denis, concernerait le marché d’extension du centre commercial Sacré-Cœur à l’époque au groupe Casino.
 

Mairie et domiciles d’élus perquisitionnés

Les enquêteurs de la Sûreté départementale ont perquisitionnés plusieurs services de la mairie du Port durant une grande partie de la journée. Ils ont ainsi saisi plusieurs documents administratifs et des données informatiques.

Le domicile Saint-Gillois du maire de la commune, Olivier Hoarau, et celui d’un conseiller municipal, Fayzal Ahmed Vali, ex-premier adjoint du maire, ont également fait l’objet de perquisitions.
 

Des mouvements d’argent suspects

A l’origine de cette affaire, une alerte lancée par des banques ayant détecté des mouvements d’argent suspects entre des associations portoises et des élus de la commune. Le service de renseignement financier, Tracfin, a ainsi alerté le parquet de Saint-Denis.

Ce service, placé sous l’autorité du ministère de l’Action et des Comptes publics, est spécialisé dans la lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent. Il aurait précisé que l’argent proviendrait de filiales du groupe Casino, un groupe métropolitain basé à Saint-Etienne. Les faits se seraient déroulés à l’époque de l’extension du centre commercial Sacré-Cœur au Port.  
 

Prêts d’argent pour motif personnel ?

Plusieurs milliers d’euros auraient été transférés sur un compte bancaire appartenant à l’ancien premier adjoint du Port, et aujourd’hui simple conseiller municipale, Fayzal Ahmed Vali. Ce dernier en aurait cédé une partie au maire du Port, selon le JIR.

Joint par téléphone ce matin par Réunion la 1ère, Fayzal Ahmed Vali évoque des virements effectués vers le compte d’Olivier Hoarau pour aider ce dernier car il avait des difficultés financières.

L’enquête préliminaire, ouverte il y a plusieurs mois déjà, se poursuit. Les individus ayant fait l’objet de perquisitions devront très certainement être entendus. Il faut également s’attendre à d’autres perquisitions à La Réunion, mais aussi dans l’Hexagone, à Saint-Etienne notamment où se trouve le siège du groupe Casino.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live