Premier week-end de réouverture des boîtes de nuit à La Réunion

vie locale
Discothèque Réunion
Une vingtaine de discothèques sont fermées depuis 18 mois, à La Réunion. © D.R.
Pour ce premier week-end des vacances à La Réunion, les boîtes de nuit sont à nouveau ouvertes après plus de 18 mois de fermeture en raison de la crise sanitaire. Le pass sanitaire, le port du masque et une jauge de 50 % sont obligatoires.

Le pass sanitaire et le masque s’ajouteront désormais à la tenue de soirée. La Réunion rouvre les portes de ses boites de nuit. Le public va pouvoir à nouveau s’y rendre, ce samedi 9 octobre, premier week-end de vacances scolaires dans le Département.

Le pass sanitaire

Plus de 18 mois après leur fermeture en raison de la crise sanitaire, les boîtes de nuit de l’île vont à nouveau pouvoir accueillir du public, mais sous conditions. Chaque client devra présenter son pass sanitaire pour entrer à l’intérieur.

Le port du masque, y compris sur la piste de danse

Le port du masque sera aussi obligatoire dans l’établissement, y compris sur les pistes de danse, en intérieur comme en extérieur.

Une jauge de 50 %

Une jauge de 50 % est également mise en place par les autorités pour permettre à nouveau aux Réunionnais de retrouver les pistes de danses.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère : 

Premier week-end de réouverture des boîtes de nuit à La Réunion

 

Complet pour la reprise

"Après un an et demi de silence du monde de la nuit, et deux mois de gros travaux, nous sommes heureux d’accueillir du monde ce soir, la nuit va reprendre jour, explique Yaya, directeur artistique d’une discothèque de l'Ouest. Nous sommes débordés par les réservations pour cette reprise. Ce soir, nous sommes déjà complets pour ce redémarrage".

Certaines discothèques ne seront toutefois pas en mesure d’ouvrir ce soir. Relancer la machine, les stocks, les finances et se plier aux nouvelles conditions sanitaires ne sera pas simple pour tous les gérants.

Yaya comprend ceux qui ont décidé de rester fermer en raison des jauges. "C’est un risque que l’on prend on ouvrant avec les jauges, mais on le fait", conclut-il, en espérant une levée proche de la jauge de 50%. Nous sommes heureux de voir les choses s’améliorer et on espère vite accueillir 100% de notre capacité". Une décision qui revient au préfet de La Réunion.