Pour la première fois à La Réunion, des patients souffrant de la dengue présentent des baisses brutales de la vue

dengue
Une consultation avec un ophtalmologue (photo d'illustration).
Une consultation avec un ophtalmologue (photo d'illustration). ©Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Alors que l’épidémie de dengue sévit à La Réunion, des médecins remarquent un nouveau symptôme : la baisse brutale de la vue. Déjà constatée en Nouvelle-Calédonie en 2017, cette baisse d’acuité visuelle n’avait jamais été observée à La Réunion jusqu'à présent.
C’est un nouveau symptôme qui vient d’apparaître à La Réunion. Des patients souffrant de la dengue présentent une baisse brutale de la vue. « Jusqu’à présent, la dengue à La Réunion n’était pas connue pour donner une baisse d’acuité visuelle aussi brutale, c’est inquiétant », remarque le Docteur Maxence Lapeyre, ophtamologue au CHU Sud.
 


Les jeunes trentenaires plus touchés

« Depuis quelques semaines, des patients, surtout des jeunes entre 25 et 45 ans, présentent cette baisse d’acuité visuelle, explique le Docteur Lapeyre. La dengue est un virus qui est dans le sang. Il créé une inflammation qui va au niveau de l’œil et particulièrement de la rétine ».

Cet ophtalmologue du CHU Sud tente de soigner ces nouveaux symptômes de la dengue. « Habituellement, la dengue donne des douleurs à la mobilisation des yeux, mais cette fois on remarque des cas avec des baisses sévères d’acuité, poursuit le Docteur Lapeyre. Des recherches  sont en cours dans l’île avec le CHU Nord pour comprendre cette évolution. En attendant, des traitements sont mis en place avec des résultats plutôt satisfaisants ».
 

Une inflammation de 6 à 8 semaines

Selon l’ophtalmologue, ce genre d’inflammation au niveau de la rétine dure 6 à 8 semaines. « Les patients que l’on a commencé à traiter sont pour le moment à 4 – 5 semaines de baisse d’acuité visuelle et les résultats sont satisfaisants mais il n’y a pas encore de retour complet de la vue », remarque le médecin.
 

Une baisse importante de la vue

Cette baisse de la vue peut être importante. « Certaines personnes tombent en dessous de deux dixièmes d’acuité visuelle », constate l’ophtalmologue. Les femmes seraient plus touchées que les hommes.

Si un patient souffre de la dengue, il doit être vigilant à ce symptôme. « Il survient en général au 8e ou 10e jour de dengue, explique le Docteur Lapeyre. C’est brutal, d’où la difficulté à voir un ophtalmologue rapidement dans l’île. Le patient doit se rapprocher de son médecin traitant pour en faire part ».
 

Déjà ce symptôme en Nouvelle-Calédonie

En 2017, ce même symptôme avait été constaté en Nouvelle-Calédonie. L’archipel du Pacifique était en pleine épidémie de dengue, lorsque des patients touchés par la maladie ont aussi présenté une baisse de l’acuité visuelle. A La Réunion, c’est la première fois qu’un tel constat est dressé.
 

L’épidémie de dengue à La Réunion

Depuis le début de l’année, 8 500 cas de dengue ont été enregistrés dans l'île. Onze personnes en sont décédées. Chaque semaine, l’Agence Régionale de Santé annonce environ un millier de cas supplémentaires. Ces dernières semaines, l’épidémie s’est accélérée. Depuis le début de l'année, 309 personnes ont été hospitalisées à cause de la dengue. L'ARS et la préfecture remarquent que le nombre d'hospitalisation actuel est plus important que l'an dernier à la même époque.

La majorité des cas (59%) reste toujours localisée dans le sud, et particulièrement à Saint-Pierre. L'épidémie poursuit aussi sa progression dans l’Ouest, notamment à Saint-Leu et Saint-Paul, et le nombre de cas continue d’augmenter dans le Nord, à Saint-Denis, et l’Est, à Saint-Benoît.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live