Présidentielle 2022 : le candidat du PCF, Fabien Roussel, en campagne à La Réunion

élections
Fabien roussel
©ImazPressReunion
Le secrétaire national du Parti Communiste Français était en campagne à La Réunion du 16 au 21 décembre. Le candidat à l’élection présidentielle a parlé de mal-logement, vie chère, octroi de mer, agriculture, égalité sociale ou encore vaccination.

C’est une visite de 6 jours qu’a effectué Fabien Roussel, candidat du PCF à l’élection présidentielle de 2022, dans le département. Dès son arrivée, le secrétaire national du PCF s’est rendu auprès des familles sinistrées de l’incendie mortel de Montgaillard, le jeudi 16 décembre.

" Ce sont toujours les mêmes qui subissent le mal logement et qui malheureusement subissent ce type de drame. Et donc, cette question du logement, j’ai bien que cela était une priorité, ici, sur l’île de La Réunion. Il y a urgence à construire des logements dignes et à rénover les logements pour tous et toutes. "

Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle de 2022

 

 

Vie chère, octroi de mer et augmentation des salaires dans le privé

Fabien Roussel a ensuite suivi un programme chargé à la découverte de nombreuses thématiques de l’île. Parmi les grands sujets de préoccupation du candidat communiste, figure la vie chère. Il a demandé un plan d’urgence pour les territoires d’Outre-mer pour faire face à la crise du Covid-19.

Fabien Roussel estime qu’il y a besoin de baisser la fiscalité qui pèse sur des produits de première nécessité, " il y a une fiscalité injuste ". L’octroi de mer est une " fiscalité adaptée ", qui est une ressource pour les collectivités  dont elles dépendent. L’Etat doit pouvoir garantir des moyens aux collectivités pour qu’elles ne dépendent plus de l’octroi de mer, selon Fabien Roussel, qui plaide pour une " fiscalité plus juste ".

" Et puis, il faut augmenter les salaires. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi la vie chère est encore plus chère dans les pays d’Outre-mer. Il faut véritablement augmenter les salaires, et notamment dans le secteur privé. "

Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle de 2022

 

Le candidat du PCF à l'élection présidentielle était l'invité du journal de Réunion la 1ère : 

©Réunion la 1ère

 

Pour une meilleure répartition des marges entre producteurs locaux et industriels

La question de la revalorisation des retraites agricoles est aussi un point d’attention particulier pour Fabrice Roussel. Des avancées ont été obtenues de par un amendement porté par les députés communistes, avec le soutien de la députée de La Réunion d’alors, Huguette Bello. Ainsi, dès ce mois-ci, 15 000 ouvriers agricoles retraités bénéficient d’une revalorisation de leur retraite.

Fabien Roussel estime qu’il existe également une " injustice terrible " pour les producteurs locaux, comme pour les letchis vendus entre 1 et 2 euros le kilo à La Réunion et revendus entre 18 et 20 euros le kilo dans l’Hexagone.

" Où vont les marges énormes qui sont réalisées sur ces produits ? Je suis pour une meilleure répartition de la marge. Je suis pour demander à l’industrie agro-alimentaire et aux grandes surfaces la totale transparence sur ces marges. Les producteurs locaux doivent pouvoir vivre de leur travail."

Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle de 2022

 

 

Après le combat pour la décolonisation, reste encore le combat pour l’égalité sociale

Le candidat du PCF a bien sûr rencontré nombre d’élus, d’adhérents et de sympathisants du Parti Communiste Réunionnais durant son séjour. Le PCR a une grande histoire ici, affirme Fabien Roussel, citant l’exemple des " députés qui ont voté la loi de décolonisation dès 46, 19 mars 1946 ", et soulignant que le Parti Communiste Français était alors le premier parti de France.

" Nous nous sommes battus contre les colonies, nous nous sommes battus pour la décolonisation, mais aujourd’hui un grand combat à mener, c’est celui de l’égalité sociale. Ce combat là nous voulons le mener ensemble et avec l’ensemble des élus progressistes de La Réunion. "

Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle de 2022

 

Favorable à la vaccination, il préfère convaincre le fond plutôt que contraindre

Interrogé sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, Fabien Roussel a tenu à réaffirmer qu’il était pour la vaccination. " D’abord, il faut se faire vacciner, et j’appelle chaque fois que je le peux à la vaccination, parce que c’est le moyen d’éviter les formes graves de la maladie. Cela limite la circulation du virus du virus ", a-t-il dit. Il souhaite que " tous les peuples aient accès au vaccin ", et s'engage à demander la levée des brevets s'il est élu président de la République.

Le débat sur le pass vaccinal arrivera rapidement à l’Assemblée nationale, " nous verrons bien ". Le candidat du PCR à la présidentielle interroge tout de même le gouvernement sur l’avenir des 6 millions de personnes qui ne sont pas vaccinées.

" Va-t-on les assigner à résidence avec ce passeport vaccinal ? Les chefs d’entreprises ont de gros doutes sur sa mise en place. Je ne sais pas si c’est le meilleur moyen de convaincre ceux qui ne vont pas se faire vacciner. Il faut créer toutes les conditions pour les convaincre sur le fond, et pas forcément les contraindre." 

Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle de 2022