publicité

Prison : le mouvement se prolonge

Après 3 jours de mobilisation, les surveillants de prison ont décidé de poursuivre leur action. A Saint-Pierre, le blocage a été reconduit, tandis qu’à Saint-Denis un simple débrayage de 30 minutes a été observé ce jeudi matin.

© Sophie Person
© Sophie Person
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le
Mardi, les discussions avec la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, ont échoué. La création de trois primes pour rendre le métier plus attractif et fidéliser les agents, n’ayant pas été jugée suffisante par les syndicats. Depuis, le dialogue a repris, mais sans résultats pour le moment.

La situation semble donc bloquée au niveau national. A La Réunion, après 3 jours de manifestation devant les établissements de Saint-Pierre, du Port et de Saint-Denis, le mouvement de contestation s’est finalement prolongé aujourd’hui.

Devant la maison d’arrêt de Saint-Pierre, l’intervention des pompiers a été demandée pour éteindre des palettes enflammées. Du fait du blocage de l’établissement par les surveillants, aucune extraction de prisonnier n’a été possible.


© Sophie Person
© Sophie Person

A centre pénitentiaire de Domenjod à Saint-Denis, les gardiens ont opté pour un débrayage de 30 minutes lors du changement d’équipes à 6h ce jeudi matin.

Reportage de Jean-Régis Ramsamy et Alexandra Pech.

Débrayage Centre pénitentiaire de Domenjod
Reportage  -  Réunion 1ère  -  Jean-Régis Ramsamy et Alexandra Pech

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play