Prix des carburants en Août : forte diminution sur le sans-plomb et le gazole

océan indien
Les prix des carburants sont à la hausse dans les stations-services de La Réunion
Une station service à La Réunion. ©Olivier Murat
Bonne nouvelle pour les automobilistes. Les prix à la pompe sont en baisse en Août. Il y aura une diminution de 18 centimes pour le sans-plomb et 15 centimes pour le gazole.

Pour le mois d’août, le tarif des hydrocarbures sera le suivant à La Réunion. Comme pour les mois précédents, une aide exceptionnelle de l’Etat de 15 centimes par litre s’applique pour les carburants éligibles.

- Sans plomb

Le prix public est en nette baisse à 1,76 €/litre soit une baisse de 18 centimes par rapport au mois de Juillet.  Cette évolution s’explique principalement par la baisse de la cotation moyenne (- 24 cts environ sur le prix final), atténuée par la hausse des autres paramètres (+ 6 cts environ).

- Gazole

Le prix de vente est en forte baisse à 1,49 €/litre soit une diminution de 15 centimes. Là encore, ce sont les cotations qui influent sur le prix avec une baisse de 20 cts environ au final, mais cette diminution est toutefois limitée par la hausse des autres paramètres (+ 5 cts environ).

- Gaz

Le prix final de la bouteille est en hausse à 21,93 € (+ 5 cts), en raison de la dépréciation de l’Euro face au dollar (+ 43 cts). La baisse des cours du gaz (- 31 cts sur le prix final) et la baisse des frais de passage (- 7 cts) ne suffisent pas à compenser la perte de valeur de l’Euro.

Cependant, la Région Réunion et le Département de La Réunion ont signé une convention avec les distributeurs de gaz instaurant une aide visant à geler le prix de la bouteille de gaz à 15 € du 1er août au 31 décembre 2022.

Prix des hydrocarbures Août 2022
Les prix des hydrocarbures pour Août 2022 ©Préfecture de La Réunion

Concernant la formation des prix des hydrocarbures, sont notamment pris en compte des paramètres fluctuant chaque mois tels que la parité euro/dollar et la cotation des produits à l’importation.

Ainsi, en juillet, la baisse de la demande au niveau mondial, et une légère augmentation de la production, permet d’obtenir une diminution du prix du gazole et du sans-plomb.

La situation n’est pas stabilisée pour autant, car soumise aux tensions actuelles comme le conflit russo-ukrainien, la pandémie Covid ou encore les sanctions économiques contre le Kremlin.

Si les cotations mensuelles du gaz enregistrent une baisse de 3.3% pour le butane et le propane, le prix du fret des carburants, lui, connait une hausse conséquente de 54.13%.