publicité

Corinne Baikiom a peur pour son fils et son frère.

Cette deuxième journée de Procès est marquée par l'audition de Corinne Baikiom la soeur de l'accusé, Jean-Patrick Baikiom.
La thèse du guet-apens privilégiée par l'avocat général.

  • Par Rahabia Issa
  • Publié le , mis à jour le
"Si vous n'étiez pas là Madame Baikiom, votre fils ne serait pas là et votre frère ne serait pas dans le box des accusés "
Cette deuxième journée de Procès est marquée par l'audition de Corinne Baikiom la soeur de l'accusé, Jean-Patrick Baikiom.
Le président a interpellé cette dernière sur son degré d'implication dans cette affaire.
"Même si vous n'êtes pas dans le box des accusés, c'est vous qui avez organisé ce guet-apens"
À la barre Corinne Baikiom est désœuvrée, l'avocate de La Défense partage l'avis du Président de la cour.
Quant à Jonathan Baikiom son audition est déterminante, il a été acquitté en première instance et risque 10 ans de réclusion criminelle, l'avocat général parle de complicité évidente dans la tentative d'assassinat de Jean-Fabrice Kichenin.
Son casier judiciaire ne plaide pas en sa faveur, il fait l'objet de 15 condamnations depuis l'âge de 15 ans pour des faits de violence.
Selon l'avocat général il n'a formulé aucun regret ni aucune excuse à l'égard de La victime.
Jonathan Baikiom risque donc 10 ans de réclusion criminelle pour complicité de tentative d'assassinat et Jean-Patrick Baikiom 30 ans de réclusion criminelle pour tentative d'assassinat.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play