Protocole renforcé dans les écoles primaires et vaccination des 5-11 ans, les réactions à La Réunion

coronavirus
coronavirus covid masque enfant ecole
©IPR
Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont annoncé hier soir, lundi 6 décembre, de nouvelles mesures de lutte pour limiter la "5ème vague". Depuis plusieurs semaines, l’épidémie progresse également à La Réunion, et le variant Omicron y a déjà fait son apparition.

A quelques jours des fêtes de fin d’année, les autorités veulent endiguer la progression de l’épidémie de coronavirus. Pas de couvre-feu ni de confinement annoncés hier soir par Jean Castex et Olivier Véran, mais en revanche le renforcement du protocole dans les écoles primaires, la fermeture des discothèques à partir de vendredi et la vaccination des 5-11 ans les plus fragiles d’abord.

Durant la conférence donnée lundi 6 décembre au soir, le Premier ministre a indiqué prendre des "mesures de vigilance". Elles concernent principalement les tranches d’âges les plus jeunes de la population.

Le protocole sanitaire renforcé dans les écoles primaires

Dans les écoles primaires, le protocole sanitaire est renforcé, le niveau 3 activé. Cela signifie que le port du masque redevient obligatoire en intérieur et en extérieur. Le brassage d’élèves, par niveau et par classe, pendant la restauration doit aussi être limité.

A La Réunion, le protocole avait déjà évolué. Le port du masque est de nouveau obligatoire dans les établissements scolaires en intérieur, dans les classes notamment, et en extérieur, dans la cour de récréation, dès le CP, depuis le lundi 8 novembre. Le brassage des élèves pendant la restauration est aussi limité.

Le port du masque est respecté " bon gré mal gré " par les enfants, selon Daniel Amouny, le président de la FCPE-Réunion, qui craint davantage de difficultés avec l’arrivée des chaleurs. La FCPE demande également que les masques soient financièrement pris en charge par l’Etat.

505 cas positifs en une semaine dans les établissements scolaires de l’île

A noter, depuis le lundi 27 novembre, lorsqu’un cas est détecté en école primaire, la classe n’est plus systématiquement fermée, mais un dépistage de toute la classe a lieu. Seuls les élèves présentant un test négatif pourront revenir dans l’établissement. Ceux qui ont un test positif restent chez eux, tout comme les cas contact ayant un résultat négatif mais n’étant pas vaccinés.

Ces dernières semaines, le nombre de cas positifs était en forte augmentation dans les établissements de l’île. Une tendance qui semble s’être inversée la semaine dernière, selon le rectorat. Du 29 novembre au 5 décembre, 505 cas positifs ont été signalés, contre 690 du 22 au 28 novembre.

Vaccination des 5-11 ans à risque à partir du 15 décembre

Le gouvernement s’est désormais positionné sur la question de la vaccination contre le Covid des enfants de 5 à 11 ans. Elle sera ouverte à partir du 15 décembre pour les enfants de 5 à 11 ans exposés à des formes graves de Covid-19, comme l’a recommandé la Haute Autorité de Santé.

Le gouvernement attend les avis scientifiques pour généraliser la vaccination à l’ensemble des enfants de 5 à 11 ans. Une ouverture qui pourrait être envisagée " d’ici la fin de l’année ", selon le Premier ministre.

L’annonce, attendue, n’a pas manqué de faire réagir. " Nous sommes des parents, nous ne sommes pas des spécialistes, nous ne sommes pas des professionnels de santé, et quand vous avez des professionnels de santé qui ne s’entendent pas entre eux déjà, c’est forcément beaucoup plus compliqué ", estime Daniel Amouny, le président de la FCPE- Réunion.

Il rappelle que la vaccination n’est pas obligatoire en France, et que certains spécialistes, pédiatres notamment, estiment qu’il n’est pas " urgent de vacciner les enfants ". " On attend déjà que les spécialistes se mettent d’accord entre eux, avant de nous imposer quelque chose, d’ailleurs le gouvernement ne l’impose pas ", constate le représentant de parents d’élèves.  

Nombreux sont les parents réunionnais à encore douter.

Micro trottoir : covid-19 faut il vacciner les 5-11 ans ©Réunion la 1ère