Le protocole sanitaire allégé pour la rentrée scolaire 2020

éducation
Déconfinement réouverture reprise école cour de récré récréation 180520
©RB / Imaz Press Réunion
L’Education nationale a publié un nouveau protocole sanitaire assoupli. La distanciation physique ne sera plus systématique. Objectif : faire que tous les élèves retournent en classe à la rentrée scolaire. A La Réunion, elle aura lieu à partir du lundi 17 août.
C’est une nouvelle qui devrait soulager les maires en charge des écoles maternelles et primaires. En toute discrétion, le ministère de l’Education nationale a sorti le protocole sanitaire de la rentrée scolaire 2020.

 

Des règles assouplies


Une nouvelle version plus allégée, qui prévoir notamment que la distanciation physique ne soit pas toujours exigée dans les salles de classe. Le document de 7 pages a été transmis aux recteurs d’académie à partir du 20 juillet.

Afin que tous les élèves puissent retourner en classe, les règles ont donc été assouplies. Il sera donc à nouveau possible de compter 25 élèves dans une salle de 40 m². Dans les classes, les ateliers, la cantine ou les internats, la distanciation n’est plus obligatoire si elle n’est pas possible.

Finie la distanciation dans les cours de récréation également, mais pour les enfants de plus de 11 ans, le port du masque sera obligatoire.

 

Gestes barrières et masques toujours d’actualité


Le protocole revient sur les gestes barrières, qualifiés de " moyen le plus important " pour lutter contre la Covid-19. On mise sur le lavage des mains donc, mais là encore les règles sont assouplies puisqu’on peut les savonner sans distance de sécurité.

Pour les enseignants et le personnel, l’Education nationale mettra à disposition deux masques par jour. Des protections qu’il faudra porter, sauf dans les classes de maternelle. Les collégiens et les lycéens devront aussi se protéger, mais pas les petits, sauf en cas d’apparition de symptômes.

Enfin, le ministère de l’Education nationale en appelle à la responsabilité des parents, qui doivent s’engager à ne pas envoyer leurs enfants à l’école en cas de fièvre.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live