La quatorzaine pourra être imposée aux voyageurs dans certains cas, affirme le préfet de La Réunion

coronavirus
Des passagers arrivant à l'aéroport de Gillot.
Des passagers arrivant à l'aéroport de Gillot. ©Imaz Press
Ce samedi 16 mai, le préfet de La Réunion fait le point sur la situation sanitaire dans l’île face à la crise du coronavirus. Sur Réunion La1ère, Jacques Billant affirme que la quatorzaine pourra être imposée à certains voyageurs.
Ce samedi 16 mai, le préfet de La Réunion était l’invité du journal de Réunion La1ère. Jacques Billant a fait le point sur la situation sanitaire dans l’île face à la crise du coronavirus.

Retrouvez ici l'intégralité de cet entretien : 
Le préfet de La Réunion s'entretient avec Jean-Marc Collienne
 

Un début de déconfinement positif

Selon lui, le bilan de cette première semaine de confinement est plutôt positif. "Les nouvelles règles du vivre ensemble, la reprise de la vie économique, de nos services publics et l’accès aux masques grand public : le déconfinement se fait autour de ces quatre axes et de manière progressive, rappelle Jacques Billant. Nous sommes encore dans l’apprentissage".
 

Limitation des vols

Le préfet a réagi aux déclarations d’Edouard Philippe. "Les Français pourront partir en vacances en France en juillet et en août (...) en métropole et dans les Outre-mer", a annoncé le Premier ministre à l’issu du Comité interministériel sur le tourisme jeudi 14 mai.

"Le Premier ministre a rappelé que c’était sous réserve de l’évolution de la situation épidémique, souligne Jacques Billant. Les français pourront faire des réservations mais sous réserve qu’elles puissent être remboursées si la situation sanitaire n’évolue pas favorablement". "Pour les prochaines semaines, nous sommes toujours sur la limitation des vols et du nombre de passagers à bord des vols", précise le préfet de La Réunion qui n'envisage pas pour le moment la reprise d'un trafic aérien régulier. 
 

Une quatorzaine imposée dans certains cas

En attendant d'en savoir plus sur une éventuelle réouverture du territoire au tourisme, le préfet de La Réunion a affirmé que la quatorzaine imposée aux voyageurs serait maintenue dans certains cas. "Le préfet pourra s’opposer au choix d’un voyageur de faire sa quatorzaine chez lui, s’il vit avec une personne vulnérable ou dans un petit appartement par exemple", explique Jacques Billant.

Depuis que le Conseil constitutionnel a rappelé qu'il n'était pas légal de priver quelqu'un de liberté sans l'intervention d'un juge, cette quatorzaine en centre dédié ne peut plus être imposée. Les voyageurs sont donc invités à s'engager à respecter cette quatorzaine à domicile.
 

3 000 étudiants réunionnais souhaitent rentrer

Cette question de la quatorzaine se pose aussi pour les étudiants réunionnais qui souhaitent rentrer chez eux pour les vacances. Selon le préfet de La Réunion, plus de 3 000 étudiants souhaitent rentrer dans l’île en juillet prochain.
 

La rentrée du 18 mai

Au sujet de la rentrée scolaire le 18 mai prochain à La Réunion, Jacques Billant souhaite que le nombre d’écoles ouvertes soient plus importants. "Je continue d’y travailler avec le recteur pour mettre en confiance tous les acteurs. En août, tous ces nouveaux protocoles sanitaires devront être appliqués, alors il est important de les mettre en place dès maintenant dans les écoles", souligne le préfet de La Réunion.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live