"Ré-Agir" : une rentrée placée sous le signe de l’optimisme au Medef

économie
Didier Fauchard président du Medef
Didier Fauchard, le président du Medef ©Daniel Fontaine
Quelles priorités pour les entreprises réunionnaises ? Le Medef a dévoilé ce jeudi 27 janvier sa feuille de route pour 2022. L'organisation patronale mise sur une île plus verte et innovante, et souhaite également insuffler une dynamique positive aux chefs d'entreprise malgré le contexte sanitaire.

Le Medef l’assure : 2022 sera l’année de tous les possibles. Pour l’organisation patronale qui organisait sa rentrée ce jeudi 27 janvier, à Saint-Denis, les chefs d’entreprise doivent rester optimistes malgré le contexte morose marqué par une crise sanitaire aux conséquences sans précédents sur l’économie réunionnaise.

"2022 doit être l’année du re-nouveau où tout devient possible grâce à l’audace, la solidarité et l’action", défendent encore les représentants du Medef.

"Cap vers une île plus verte et innovante"

C’est Didier Fauchard, le président, qui livre la feuille de route établie avec la formule "Ré-agir" comme leitmotiv… Un programme d’action qui vise à "renforcer l’égalité des chances pour l’accès à l’emploi", "continuer à entreprendre", "agir pour une croissance responsable", "insuffler une dynamique positive et résiliente" et "renforcer l’accompagnement des entreprises".

La préservation de l’environnement fait donc bien partie des thématiques mises en avant par l’organisation qui dit vouloir mettre le "cap vers une île plus verte et innovante". Celle-ci prône également le "bien-être et la santé" des salariés. Un message qui tombe le même jour que la grève générale lancée à l’échelle nationale par les syndicats.

Un fond de croissance pour accompagner les TPE/PME

"Les missions de l’entreprise se sont beaucoup étendues, que ce soit sur l’environnement, sur la qualité de vie au travail, ou encore sur la formation. Tous ces sujets aujourd’hui sont au cœur du développement des entreprises et nous voulons accompagner nos chefs d’entreprises sur ces sujets", argumente encore Didier Fauchard.

Le Medef entend, entre autres, monter un fond de croissance baptisé "Medef Accélérateur" qui sera spécialement dédié aux très petites entreprises ou aux petites PME en projet de reconversion ou de diversification.