Réforme des retraites : l’intersyndicale reste mobilisée en cette nouvelle journée nationale de manifestation

social
Manifestation intersyndicale
©Géraldine Blandin (Réunion la 1ère)
Nouvelle journée de mobilisation nationale ce mercredi 29 janvier. A la veille de l’installation de la conférence sur l’équilibre et le financement des retraites, les syndicats font une nouvelle fois entendre leur voix.
L’avis du Conseil d’Etat ne sera pas passé inaperçu. Vendredi dernier, le jour même où le gouvernement présentait son projet de réforme des retraites en Conseil des ministres, la plus haute juridiction administrative française rendait un avis très sévère sur ce même texte.

Un avis qui est ainsi venu conforter les syndicats anti-réforme dans leur combat pour le retrait du projet de loi.
 

Nouvelle journée d’action nationale

L’intersyndicale appelle de nouveau à une journée nationale de manifestation ce mercredi 29 janvier, veille de l’installation de la conférence sur l’équilibre et le financement des retraites, promise aux syndicats par le gouvernement.
 
Manif contre réforme des retraites retraite aux flambeaux Saint-Denis 290120
©Delphine Poudroux (Réunion la 1ère)
A La Réunion, une retraite aux flambeaux est organisée ce mercredi à partir de 18h à Saint-Denis. Les manifestants partiront du Monument aux Morts pour rejoindre la préfecture. Une autre manifestation "aux flambeaux" se fera à Saint-Pierre, à 18h également. Un défilé est prévu, le rendez-vous est fixé aux Jardins de la plage.
 

Le Conseil d’Etat ne valide pas le projet de réforme

Le Conseil d’Etat demande en effet au gouvernement de revoir sa copie, évoquant des projections financières " lacunaires " ou déplorant le recours à pas moins de 29 ordonnances, qui permettent en général d’adopter des lois sans que le texte soit finalisé.

Le Conseil d’Etat met également en doute les engagements pris envers certaines corporations, comme la revalorisation salariale qui dépendrait d’une loi de programmation ultérieure. Des engagements qui ne seraient nullement acquis, donc.
 

L’intersyndicale reste mobilisée

Cet avis, émis par la plus haute juridiction administrative française a été bien entendu des syndicats opposés au projet de réforme des retraites. Si bien entendu, qu’il a eu pour effet de confirmer ce qu’ils disent depuis plusieurs mois selon Pierrick Olivier de la CGTR.
 

" Il parle de remise en cause du contrat social établi depuis 1945. C’est à la fois surprenant et puis c’est aussi un gros appui, une confirmation que cette réforme est absolument néfaste pour l’ensemble des salariés et qu’elle remet fondamentalement en cause la retraite par répartition qui est un système solidaire qui a été mis en place après la guerre ", estime Pierrick Olivier Olivier de la CGTR.


Une confirmation également que les engagements pris envers certaines corporations ne sont pas acquis. Des corporations qui restent mobilisées comme l’affirme Stéphane Lebreton d’Unité SGP Police FO. 

D’autres corporation sont, elles aussi, toujours mobilisées. Depuis deux semaines, la justice tourne au ralenti. Les avocats multiplient les actions, parmi lesquelles des consultations gratuites, ou encore la grève des audiences. Les affaires sont ainsi renvoyées, comme ce fut encore le cas ce mercredi 29 janvier au matin.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live