Refus du vaccin contre le Covid, accouchement à domicile : une future maman raconte ses doutes avant l’arrivée de son enfant

coronavirus
Femme enceinte
(Photo d'illustration) ©Imaz Press
Des femmes enceintes refusent le vaccin contre le Covid, d’autres ne sont plus suivies au niveau médical et d’autres encore envisagent d’accoucher à la maison. Elsa témoigne sur Réunion La 1ère.

A 29 ans, Elsa Turpin est enceinte de cinq mois. Cette future maman refuse de se faire vacciner contre le Covid-19. "Ce n’est pas dans mes intentions et ça ne le sera pas !", affirme Elsa, catégorique, sur sa position.

Refus du vaccin

"Je n’ai pas confiance en un produit que je juge expérimental, je pars du principe que je suis en très bonne santé et je ne veux pas mettre celle de mon bébé en danger", explique-t-elle.

"Fausses couches, pertes sanguines importantes, grossesses qui n’arrivent pas à terme" : Elsa affirme que ces cas existent. Elle veut aujourd’hui "être rassurée et non pas contrainte par l’exécutif actuel face à la vaccination contre le Covid-19".

Regardez son témoignage :

Témoignages : je ne veux pas me mettre mon bébé en danger

 

"Il n'est pas dangereux"

Pourtant, les autorités sanitaires préconisent une première injection dès le deuxième trimestre de grossesse. Le professeur Peter Von Theobald est gynécologue-obstétricien, président du réseau de périnatalité Repères, à La Réunion. Il explique qu’une "étude récente montre que les effets secondaires du vaccin ne sont pas plus importants chez les femmes enceintes que les autres populations".

Selon lui, "il n’est pas dangereux de se faire vacciner lorsqu’on est enceinte". "Il y a un an et demi, nous étions encore très prudents, mais depuis six mois les études sont sorties et ça a été parfaitement démontré qu’il n’y avait pas de danger", explique-t-il.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Vaccin anti-covid : comment rassurer les futures mamans ?

 

Ces derniers mois, des professionnels de santé se disent inquiets pour les femmes enceintes. Certaines refusent le vaccin contre le Covid, d’autres ne sont plus suivies au niveau médical et d’autres encore envisagent d’accoucher à la maison.

Le professeur Peter Von Theobald remarque lui aussi que des futures mamans ne veulent plus être suivies à l'hôpital. "Au début de la crise covid, nous avions mis en place la télémédecine, maintenant que la maladie est mieux connue et mieux circonscrite, nous pouvons recevoir nos patientes", assure le gynécologue-obstétricien.

Accoucher à domicile

Suivie par une sage-femme à domicile, Elsa réfléchit aussi à donner naissance à son bébé chez elle. Le pass sanitaire est en effet obligatoire pour entrer à l’hôpital ou à la clinique. Le patient doit présenter un certificat de vaccination ou un test PCR de moins de 72 heures.

Elsa refuse de se soumettre à un test PCR. Accoucher à domicile, l’idée lui trotte sérieusement dans la tête depuis deux mois. Encore faut-il trouver une sage-femme qui accepte de l’accompagner.