réunion
info locale

Rentrée scolaire : une mission parlementaire à La Réunion

invités de la rédac
Bruno Studer
Bruno Studer ©Philippe Dornier
Un mois après la rentrée scolaire, deux députés mènent une mission sur le sujet à La Réunion et à Mayotte. Bruno Studer et Régis Juanico arrivent dans un contexte tendu : suppressions de 1.800 postes, et week-end ‘‘No Sport’’.
Respectivement président et secrétaire de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale, Bruno Studer (LREM) et Régis Juanico (NG) passent 4 jours à Mayotte et 2 jours à La Réunion, pour une analyse de la rentrée scolaire. Des députés locaux n'auraient-ils pas pu s’en charger ? « Il me semble important que nous effectuions aussi notre part de travail d’évaluation et de contrôle », répond Bruno Studer, invité de la matinale sur Réunion La 1ère radio.Une semaine après l’annonce par le ministre de l’Education nationale de la suppression de 1.800 postes, le député macroniste relativise : « En même temps, il y a aussi des créations de postes. La Réunion, depuis des années, a un solde positif. »
 

Des salles de classes divisées en 2 : l’exception

 
Concernant le dédoublement en CP et CE1, 97% des classes sont séparées physiquement (salles différentes), contre 85% en métropole. « Le co-enseignement, il faut que ce soit une démarche choisie par les enseignants » selon Bruno Studer.
 
Et l’opération ‘‘No Sport’’ « Je peux la comprendre, puisqu’il y a des annonces budgétaires faites de façon un peu brutale » reconnaît l’élu alsacien. « Un travail d’explication va être mené dans les prochains mois. Le monde du sport a besoin d’être réformé. »
 
 
Publicité