Réouverture des écoles, collèges et lycées : " tous les élèves doivent pouvoir reprendre le chemin des salles de classe "

éducation
Rentrée des classes
Rentrée des classes ©ImazPress
Le Premier ministre a annoncé hier les grandes lignes de la phase 2 du déconfinement. Le volet "éducation" était vivement attendu. Ce vendredi, c'était au tour du recteur de l'académie de La Réunion de détailler le plan local de reprise des établissements scolaires. 
Le ministre de l'Education nationale l'a annoncé jeudi, il espère une réouverture de 100 % des écoles en juin et dans le respect du protocole sanitaire strict.
 
On en est loin, à La Réunion. A ce jour, 175 écoles sont rouvertes, soit un tiers. Le recteur a déclaré aujourd'hui : " il est temps désormais de mettre fin aux tergiversations et de permettre la reprise pour les élèves dans les écoles sur l’ensemble de l’académie [...] le retour des élèves à l'école est une urgence sociale et un impératif éducatif ".
Le préfet s'est quant à lui, adressé directement aux édiles encore récalcitrants à l'idée de rouvrir les écoles : " je demande solennellement aux maires de procéder sans délai à la réouverture des établissements scolaires ".
 

Une mise en demeure pour rouvrir les écoles


Dans l'île, 8 communes ont ouvert rapidement leurs écoles dès le 18 mai, suivies d'une 9ème les jours suivants.
D'autres ont fait part de leur intention de rouvrir leurs établissements prochainement, c'est le cas, de l’Etang-Salé dès mardi prochain, Le Tampon, Saint-André, Saint-Benoît, Saint-Louis, Saint-Pierre, Sainte-Suzanne, Le Port, Saint-Paul et Bras-Panon dans les jours qui suivent.
 
" Pour d’autres, le travail continue ". Le recteur a ajouté qu’en cas de refus persistant de certaines communes de rouvrir les écoles, il se tournera vers le préfet et " il y aura mise en demeure ".

Stéphane Fouassin, le président de l'association des maires de la Réunion, rappelle que les édiles ont tout de même leur mot à dire.
 

A partir du moment où les communes n'ont pas la capacité d'accueillir des enfants en toute sécurité. Le maire a le droit de ne pas rouvrir les écoles tant que la sécurité des enfants n'est pas assuré 

 

Les maires de l'île rencontreront le Préfet en début de semaine prochaine afin de s'organiser. Car tout reste encore bien flou. Au ministère de l'Education, on précise que l'objectif de cette mesure est que l'élève revoit au moins une fois sa classe avant la fin de l'année scolaire.
 

Des contraintes sanitaires dénoncées par les syndicats 

 

Du côté des syndicats enseignants, cette réouverture des écoles est plutôt bien accueillie mais surtout sans grande surprise. Toutefois, ils s'inquiètent toujours du protocole sanitaire qui peut être compliqué à mettre en oeuvre selon les classes. A l'instar de Guillaume Aribaud,représentant SNES-FSU : 

Les annonces ne son pas nouvelles et le protocole sanitaire, lui n'a pas bougé d'un iota. On doit continuer à essayer de voir comment le mettre en oeuvre au mieux. [...] Le fait de devoir appliquer ce protocole réduit drastiquement notre capacité à enseigner 


Le ministre de l'Education a assuré "travailler, en fonction de l'évolution de la situation épidémique, à un allègement du protocole sanitaire" pour septembre.
 

Réouverture des lycées et annulation de l'oral du bac de français


" Les proviseurs sont prêts à accueillir tous les lycéens de l'île, dès le 2 juin " a annoncé le recteur. Près d’un million de masques ont été distribués dans les établissements, par le rectorat cette semaine.
 
Autre annonce attendue par les élèves de Première sur la tenue, ou non, du fameux oral de français pour les épreuves anticipées du Baccalauréat. Après avoir consulté les différentes instances éducatives, Jean-Michel Blanquer a tranché pour le contrôle continu. Les notes des deux premiers trimestres de l'année seront prises en compte. Pas d'oral de français pour 8 000 lycéens de La Réunion.
 
L'annulation de l'oral du bac de français pour les premières, une décision saluée par Jérôme Mottet, représentant SNALC Réunion : 
 
Jérôme MOTTET représentant du SNALC Réunion ©Réunion la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live