Reprise d’activité du Piton de la Fournaise, mais pas d’éruption à brève échéance

catastrophes naturelles
volcan Piton de la Fournaise
L'accès au sommet de l'Enclos est à nouveau autorisé au public par trois sentiers, mais l'état de vigilance est maintenu. Les scientifiques n'écartent pas l’hypothèse d'une éruption dans les prochaines heures ou prochains jours. ©IPR
Le volcan de La Réunion s’est manifesté hier, mercredi 17 novembre, en fin de journée. Une courte crise sismique a été enregistrée. La pressurisation du réservoir magmatique superficiel se poursuit, mais sans injection de magma vers la surface.

De 18h12 à 18h26, une courte crise sismique de faible intensité a été enregistrée par l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise. Au total, 42 séismes volcano-tectoniques superficiels ont été recensés durant cette crise sous la bordure nord du cratère Dolomieu.

Réalimentation du réservoir magmatique superficiel

Aucune déformation rapide de la surface du sol n’a été enregistrée, ce qui signifie que le magma n’a pas quitté le réservoir magmatique superficiel. Il n’est donc pas question d’éruption pour le moment.

Pour les scientifiques de l’Observatoire, cette crise sismique montre que le réservoir magmatique superficiel continue, en revanche, à se pressuriser. Depuis l’intrusion du 18 octobre dernier, l’inflation de l’édifice avait repris et s’est poursuivie. Elle témoigne ainsi d’une réalimentation par du magma plus profond.

Pas d’éruption à brève échéance

Ce processus de pressurisation peut durer de plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt. A ce moment-là seulement, peut avoir lieu une injection de magma vers la surface et une éruption.

Il peut aussi s’arrêter sans donner lieu à une éruption à brève échéance. Le niveau d’alerte est actuellement à la vigilance. Patience donc.