Retard du contact-tracing, une attestation sur l’honneur pour le dépistage des cas contact non vaccinés

coronavirus
test dépistage Covid coronavirus
©IPR
Face à l’augmentation du nombre de personnes contaminées et de cas contact, les autorités modifient les règles du contact-tracing. Faute de justificatif de l’Assurance Maladie, une attestation sur l’honneur est mise en place pour les cas contact non-vaccinés.

Avec 31 401 nouveaux cas la semaine dernière, et jusqu’à 9 000 cas par jour, difficile de suivre du côté de la plateforme de contact-tracing. Nombre de personnes positives et de cas contact n’ont parfois pas reçu de notification des autorités, empêchant la réalisation de certaines démarches.

L’Agence Régionale de Santé et l’Assurance Maladie, chargées du suivi des cas positifs et des cas contacts, ont donc décidé de faire évoluer les règles. La plateforme de contact-tracing se réorganise pour cela.

Une attestation sur l’honneur en l’absence d’appel de l’Assurance Maladie

De nouvelles conditions d’isolement et de dépistage sont mises en place selon l’âge des personnes et leur statut vaccinal. Pour plus de réactivité, les contacts par SMS seront privilégiés.

Les cas confirmés doivent alerter le plus rapidement possible les personnes avec qui elles ont été en contact. Désormais, une personne positive et ses personnes contacts pourront enclencher leurs démarches, même sans l’appel de l’Assurance Maladie.

Une attestation sur l’honneur est ainsi mise à disposition des personnes contact non-vaccinées, leur permettant de bénéficier d’une prise en charge du test de dépistage de sortie d’isolement à J7. Une autre permet au cas contact vaccinés de retirer gratuitement des autotests en pharmacie.

Cas contact au schéma vaccinal complet

Une fois alertée, par un cas positif ou par l’Assurance Maladie, une personne contact disposant d’un schéma vaccinal complet doit d’abord réaliser un test antigénique ou PCR immédiatement, puis une surveillance par autotests à J+2 et J+4 après le 1er test.

A noter, les autotests positifs doivent être confirmés par un test antigénique ou un test PCR. Les autotests sont remis gratuitement en pharmacie, avec une attestation sur l’honneur faute de SMS de l’Assurance maladie.

Attestation contre remise de deux autotests

Une personne au schéma vaccinal complet ne doit pas s’isoler, mais doit cependant appliquer strictement les mesures barrière, à savoir le port du masque, la limitation des contacts, surtout avec les personnes à risque de forme grave et privilégier le télétravail si applicable.

Cas contact au schéma vaccinal incomplet ou non-vacciné

Pour les personnes ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet, ou non-vaccinées, il est demandé de s’isoler, puis de réaliser un test antigénique ou PCR 7 jours après la date du dernier contact pour lever l’isolement. Le test pourra être pris en charge sur présentation d’une attestation sur l’honneur faute de SMS de l’Assurance Maladie.

Attestation sur l'honneur pour test à J7

A noter, une personne ayant déjà eu le Covid depuis moins de 2 mois n’est pas considérée comme cas contact. Pour les enfants de moins de 12 ans, les règles d’isolement et de dépistage sont les mêmes que celles prévues par le protocole sanitaire dans les écoles.

Parcours d’une personne positive au Covid

Lorsqu’une personne est positive, test antigénique ou PCR, le contact-tracing est déclenché et l’isolement doit débuter, même avant le SMS de l’Assurance Maladie. Ce SMS détaille les consignes sanitaires adaptées au schéma vaccinal de la personne.

Le plus rapidement possible, le cas positif doit alerter les personnes avec qui il a eu un contact sans respecter les mesures sanitaires, pour qu’elles mettent en œuvre les consignes appropriées en fonction de leur statut vaccinal. Sont concernées les personnes qui partagent le même lieu de vie ou les personnes avec qui un contact a eu lieu en face à face à moins de 2 mètres ou ayant partagé un espace confiné, comme un bureau ou une voiture, pendant au moins 15 minutes, en l’absence de gestes barrière.

L’isolement d’un cas positif dure 7 jours pour un cas positif au schéma vaccinal complet, mais peut être ramené à 5 jours en cas de test antigénique négatif et sans symptôme depuis 48 heures. Une personne au schéma vaccinal incomplet, ou non-vaccinée, doit s’isoler 10 jours si elle est positive au Covid. L’isolement peut être réduit à 7 jours si test antigénique négatif et absence de symptôme depuis 48h.

Un arrêt maladie en cas d'isolement

Pour les cas contact à risque non vacciné ou avec un schéma vaccinal incomplet, il est possible de demander un arrêt de travail de 7 jours sur le site declare.ameli.fr, notamment lorsque vous ne pouvez pas télétravailler. 

Avant de procéder au versement des indemnités journalières, l’Assurance Maladie effectue des contrôles. En cas d’accord, une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire sera adressée à l'assuré. Cette attestation pourra être présentée à l’employeur.

Que faire en cas de symptômes ?

En cas de symptômes, même faibles, il est recommadné de contacter sone médecin traitant ou, en son absence, un autre médecin de ville, et de ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital. Les personnes non-vaccinées se verront prescrire le plus souvent un test antigénique ou PCR.

En cas de difficultés respiratoires, comme un manque de souffle au moindre effort ou lors de la prise de parole, il est recommandé d'appeler le 15. En cas de doute sur un médicament ou sur l’évolution des symptômes, il faut contacter son médecin.

Enfin, le recours à la téléconsultation d’un professionnel de santé est encouragé et facilité. Les téléconsultations sont prises en charge à 100 % par l’Assurance maladie.