Le retour des moustiques fait craindre une nouvelle vague épidémique de dengue à La Réunion

dengue
Les agents de la lutte anti-vectorielle luttent contre les moustiques et la circulation du virus de la dengue.
Les agents de la lutte anti-vectorielle luttent contre les moustiques et la circulation du virus de la dengue. ©Précilla Ethève
Pluie et chaleur : le temps est propice à la prolifération des moustiques à La Réunion. Quinze nouveaux cas de dengue ont été recensés la semaine du 23 au 29 décembre. Un nouveau pic épidémique est à craindre. Les agents de la lutte anti-vectorielle sont mobilisés.
Ils font du porte à porte dans le quartier de Bel Air, à Sainte-Suzanne. Ce mardi 7 janvier, les agents de la lutte anti-vectorielle sont mobilisés sur le terrain. "Une personne a contracté la dengue dans ce quartier. Nous allons intervenir à son domicile et dans les maisons voisines, pour éviter qu'une chaîne de circulation de la dengue se mette en place dans le secteur", explique Fabian Thouillot, responsable adjoint du service de lutte anti-vectorielle, à l'ARS.
 
©reunion
 

Éliminer les gîtes larvaires

En entrant dans les cours et les jardins des particuliers, les agents repèrent les gîtes larvaires dans les eaux stagnantes. "Nous allons les éliminer et rappeler les gestes de prévention et de protection contre les piqûres de moustiques", poursuit Fabian Thouillot. Dans un deuxième temps, si les habitants l'acceptent, d'autres agents viendront pour mener une opération de traitement et tuer les moustiques infectés. Dans ce quartier de Sainte-Suzanne, quatre maisons sur dix-huit ont acceptées d'être traitées.
 
Les agents de la lutte anti-vectorielle luttent contre les moustiques et la circulation du virus de la dengue.
Les agents de la lutte anti-vectorielle luttent contre les moustiques et la circulation du virus de la dengue. ©Précilla Ethève
 

Prolifération des moustiques

Après les fortes pluies des jours passés, puis le retour de la chaleur, le temps est idéal pour la prolifération des moustiques à La Réunion. L'Agence Régionale de Santé craint un nouveau pic épidémique de dengue dans les semaines qui viennent. Quinze nouveaux cas de dengue ont été recensés du 23 au 29 décembre dernier dans l'île. 

"La pluie met en eau les gîtes dans lesquels les moustiques vont se reproduire : les pots, les vases et les déchets divers, explique Olivier Reilhes, directeur adjoint de la veille et de la sécurité sanitaire. Puis la chaleur favorise la vitesse de reproduction et de développement du moustique".  
 

Un pic épidémique de dengue

Conséquence : au coucher et au lever du soleil, les moustiques tigre attaquent et sont de plus en plus nombreux. "La dengue circule depuis près de trois ans à La Réunion, sans interruption, rappelle Olivier Reilhes. Actuellement, le virus circule à un bas niveau avec une dizaine de cas par semaine, mais comme les années passées, on s'attend à une reprise de la circulation du virus fin janvier, début février, avec la prolifération des moustiques".

Le pic épidémique sera-t-il de plus grande ampleur que les années passées ? C'est encore trop tôt pour le savoir. En attendant, l'Agence Régionale de Santé multiplie les opérations de lutte contre les moustiques dans l'île.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live