La Réunion vient en aide aux femmes du Liban après la double explosion à Beyrouth

solidarité
Soutien Liban - Caroline ROPAUL couturière professionnelle
©Loïs Mussard
A la Plaine des Palmistes, des Réunionnais ont décidé de se mobiliser pour venir en aide aux femmes du Liban. Une double explosion a eu lieu le 4 août dernier à Beyrouth faisant 171 morts et 6 500 blessés.
 
Touchés par la catastrophe qui a secoué le Liban le 4 août dernier, des Réunionnais se mobilisent. Dans un atelier de couture de la Plaine des Palmistes, machine à coudre, ciseaux, fils et aiguilles façonnent avec engouement des tissus chatoyants. Caroline Ropaul est couturière de métier et avec ses amies, elle a eu l’idée de confectionner des serviettes hygiéniques à destination des femmes du Liban.

Elles sont confrontées au dénuement le plus total après la double explosion qui a eu lieu à Beyrouth le 4 août. 171 personnes sont décédées et 6 500 sont blessées. Plusieurs quartiers ont été entièrement détruits. L’ampleur de la catastrophe est immense.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
©reunion
 

Des serviettes hygiéniques pour les Libanaises

Cette situation a ému la vingtaine de bénévoles de la Plaine des Palmistes mobilisée pour l’action de solidarité. "La serviette hygiénique est dans une petite pochette, elles peuvent le mettre dans le sac pour le transport et ensuite ça se déplie pour se poser dans une culotte", explique Caroline Ropaul, couturière. Astucieux et discret, le procédé est aussi écologique, car les serviettes sont lavables et réutilisables.

"Je ne savais pas coudre, mais je suis venue pour aider, raconte Lucette Fruteau, bénévole. Nos petites mains vont partir loin pour faire le bonheur de ces femmes".
 
Soutien Liban à Plaine des Palmistes
©Loïs Mussard
 

Des hommes solidaires

Des hommes participent aussi à cette action de solidarité. Jocelyn Fruteau est pompier, membre de la Fraternité missionnaire Jean-Paul II. Il a séjourné au Liban, en 1983, sous l’égide de l’ONU.

"J’étais démineur dans l’armée française, et j’ai eu cette belle occasion de vivre une aventure extraordinaire au Liban, raconte Jocelyn Fruteau, membre de la Fraternité missionnaire Jean-Paul II. J’ai découvert la culture arabe, j’ai rencontré des frères chrétiens, palestiniens, qui ont une générosité semblable à celle de la culture créole".

Au total, les bénévoles réunionnais ont confectionné un peu plus de 300 serviettes hygiéniques, mais aussi des masques de protection Covid. Ces dons ont été collectés. Ils seront rassemblés à Fréjus, au siège de la Fraternité Missionnaire Jean-Paul II, avant d’être acheminé vers la capitale du Liban.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live