Les Réunionnais rendent hommage à Charles Aznavour

culture
Charles Aznavour
©JOEL SAGET / AFP
Charles Aznavour, ambassadeur de la chanson française est décédé. 70 ans de scène, 1 300 chansons écrites pour lui ou pour d'autres : son dernier concert à La Réunion, c'était en 2003 au Petit stade de l'Est. Les Réunionnais lui rendent hommage.
Il rêvait de chanter jusqu'à cent ans la vie, l'amour, la nostalgie, le temps qui passe. Charles Aznavour, le dernier des géants de la chanson française et son inlassable ambassadeur à travers le monde, s'est éteint dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Son décès suscite une vague de tristesse chez ses admirateurs de toutes générations, y compris à La Réunion.

Regardez le reportage de Nadia Tayama et Marie-Ange Frassati :
Son dernier concert dans l'île remonte à 2003, au petit stade de l’Est à Saint-Denis. En 1999 à La Réunion, les artistes Bruno Vélia et Nicole Dambreville avaient réalisé un spectacle intitulé "Piaf-Aznavour". Bruno Vélia a d'ailleurs rencontré Charles Aznavour. "On avait passé une heure à discuter, c'était quelqu'un d'agréable, d'attentif, de très ouvert. Il nous souhaitait beaucoup de bonheur pour le spectacle qui se passait ici à La Réunion", confie Bruno Vélia.

"Je continue à chanter ses chansons très souvent", raconte sur Réunion La1ère, la chanteuse, Nicole Dambreville. "Si on voulait chanter Aznavour, c'était compliqué car il se baladait vraiment dans ses chansons. Comme Piaf, ce sont des chanteurs à texte et il faut chanter avec ses tripes. C'est un monument cet homme". 

Regardez la réaction de Nicole Dambreville :  

Hommages des Réunionnais

Sur notre page Facebook, vous êtes nombreux à lui rendre hommage dans les commentaires. "Un grand monsieur est parti", écrit Sylviane. Carmen éprouve "un grand respect pour cet artiste", d’autres ont "l’âme triste".

Charles Aznavour débutait ses concerts la voix rouillée et le corps fragile, mais les concluait léger comme une plume et le pas dansant. Inépuisable, le chanteur aux plus de 70 ans de carrière avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon et s'apprêtait à repartir en tournée avec plusieurs dates en France.
  

Son parcours

Ces derniers mois pourtant, l'inusable avait dû annuler quelques représentations pour des raisons de santé. "Je ne suis pas vieux, je suis âgé. Ce n'est pas pareil", se plaisait-il à nuancer. Il écrivait pour les plus grands, Juliette Gréco, Gilbert Bécaud, Edith Piaf qui le soutint ardemment et fut un de ses "quatre points cardinaux avec Charles Trénet, Constantin Stanislavski et Maurice Chevalier".

De son vrai nom, Shahnourh Varinag Aznavourian, il est né le 22 mai 1924 à Paris de parents arméniens. Sa détermination, son talent et ses tubes intemporels comme "La Bohème", "La Mamma", "Comme ils disent", "Mes emmerdes" permettront à cet homme de taille modeste de renverser les montagnes, lui qui n'a jamais hésité à protéger les jeunes pousses, comme Johnny Hallyday à qui il fit cadeau de "Retiens la nuit". Même s'il n'avait plus sorti de grande chanson depuis une trentaine d'années, Aznavour a entretenu son mythe par la scène, dans les salles les plus prestigieuses du monde.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live