réunion
info locale

Risque d'inondation : Deux banians sacrifiés à l'Ermitage

société
L'Hermitage-les-Bains
©Capture d'écran Google Maps
Les deux banians de l'Ermitage vont être sacrifiés sur l’autel du réchauffement climatique. Le TCO prend ses responsabilités à la racine de ces deux arbres centenaires et vénérables.
La réaction de riverains ne s'est pas faite attendre.
Une pétition circule.
 
Ce mercredi 17 septembre, le TCO a mis en place son Programme d'Actions de Prévention des Inondations, le PAPI. Les deux banians de l’Ermitage en seront les premières victimes.
Depuis le lundi 15 octobre, une pétition citoyenne a été mise en ligne. Cette pétition doit servir à ce que le TCO revoie sa copie et préserve les deux banians emblématiques de l’Ermitage. Elle a déjà rassemblé plus d’une centaine de signatures, ce qui était l’objectif de départ. .
 
Tractopelle contre banians
Tractopelle contre banians à l'Ermitage ©Image J-M Seguin Réunion La 1ère
 

Des racines et des aires

Et pourtant, pétition ou pas, une volte-face du TCO sur la coupe des banians reste peu envisageable. Pour la communauté d’agglomération du Territoire de la Côte Ouest, la construction des digues nécessite l’enlèvement de certains arbres à proximité de l’ouvrage hydraulique. Il n’est pas possible de conserver les arbres à fort développement racinaire sur l’aire qui a été délimité. Les racines pourraient mettre en danger les fondations de la digue qui doit être construite et rendre l’ouvrage instable.
 

Mesures compensatoires

Le TCO devrait mettre en place des mesures à titre de compensation pour pallier la disparition des banians.
Des palmiers et des lataniers seront replantés assurent les responsables du TCO. Au total, 620 arbres devraient être replantés. Mais remplaceront-ils les deux banians chargés d’Histoire et d’histoires ?
Il reste que les banians du rond-point du jardin d’Eden ont toujours été là. Ils font partie intégrante du site rappellent les anciens qui déplorent un crime contre la nature. 
 
Couché de soleil sur l'hermitage janvier 2017
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)

Les deux banians n'assisteront plus à ces merveilleux couchers de soleil et cela, les riverains pétitionnaires ne le veulent pas.
 
Le texte de la pétition
" Habitants de St Gilles : Non à l’abattage ! Oui au respect de la nature ! Le TCO a imaginé le projet GEMAPI, dans ce cadre des centaines d’arbres seront abattus entre La Saline et Saint-Gilles-les-Bains. Notamment les banians de l'Ermitage et une partie de la forêt autour. Aidez-nous à aménager en les préservant ! "