réunion
info locale

Rodéo sauvage au Chaudron : le motard de 18 ans mis en examen et placé en détention provisoire

justice
Le motard de 18 ans qui a renversé un enfant de 9 ans, dimanche dernier, au Chaudron, lors d'un rodéo sauvage.
Un motard a renversé un enfant de 9 ans, dimanche, au Chaudron, lors d'un rodéo sauvage. ©Rahabia Issa
Le motard de 18 ans qui a renversé un enfant de 9 ans, dimanche dernier, au Chaudron, est dévasté. Ce jeune lycéen a été mis en examen ce mardi 27 août et poursuivi pour blessures involontaires, mis en danger de la vie d'autrui et participation à un rodéo sur la voie publique.
Il est arrivé dévasté au tribunal de Champ-Fleuri à Saint-Denis, ce mardi 27 août. Âgé de 18 ans et originaire du Chaudron, le pilote de la moto-cross qui a renversé un enfant de 9 ans dimanche dernier, est mis en examen. Il est poursuivi pour blessures involontaires, mis en danger de la vie d'autrui et participation à un rodéo sur la voie publique.
 

Détention provisoire

Le juge d'instruction et le parquet de Saint-Denis ont demandé son placement en détention provisoire. Cette mesure est principalement destinée à le protéger des risques de représailles. La demande a été approuvée par le juge des libertés et de la détention. Dimanche, alors que les secours venaient d’arriver sur place, le jeune motard a failli être lynché par des habitants du quartier.

Les précisions de Réunion La 1ère :  

Un lycéen dévasté  

Le jeune est scolarisé en terminale au lycée Georges Brassens au Moufia. Selon son avocat, Maître Ali Mihidoiri, il n’a qu’une seule préoccupation : l’état de santé de la victime. Son avocat affirme qu’il est bouleversé et "ne cesse de demander des nouvelles de l’enfant". Hospitalisé au CHU de Saint-Pierre, le petit garçon  est toujours dans le coma. Son pronostic vital est engagé. Hier, il a subi une lourde intervention chirurgicale. Sa maman est à ses côtés.
 

Il reconnaît les faits

Au tribunal correctionnel de Saint-Denis cet après-midi, la famille et les amis du motard sont venus le soutenir. Ils ont également échangé dans le calme et avec émotion avec le père de l'enfant qui a tenu à venir au tribunal cet après-midi.

En garde à vue depuis dimanche soir, le conducteur de la moto-cross a de suite reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Il conduisait sans permis, sur un engin non homologué. Il a expliqué qu’il faisait des allers et venues en roue arrière, lorsque l’accident s’est produit. Le jeune homme assume ses responsabilités.


 
Publicité