réunion
info locale

Accident mortel à Saint-André : l'automobiliste de 24 ans placé en détention

accidents saint-andré
Brassard police
©Fred de Noyelle / Godong / Photononstop
Âgé de 24 ans, l'automobiliste de Saint-André soupçonné d'être à l'origine de la mort d'un scootériste mercredi soir, a été placé en détention provisoire vendredi 8 novembre. Il est mis en examen pour homicide involontaire.
L'automobiliste de 24 ans soupçonné d'être à l'origine de la mort d'un scootériste mercredi 6 novembre dans la soirée, à Saint-André, a été placé en détention provisoire vendredi soir à la prison de Domenjod. Il a été incarcéré dans l'attente de son procès pour homicide involontaire avec usage de stupéfiants, et blessures involontaires.

Mercredi soir, au volant de sa Seat, il est entré en collision avec un scooter sur lequel se trouvaient deux hommes. L'un est décédé et le passager grièvement blessé est hospitalisé à Saint-Pierre.
 

Le scooter à contre sens ?

L'automobiliste Saint-Andréen affirme que c'est le scooter qui roulait à contre sens, sur sa voie de circulation. "C'est un accident qui aurait pu arriver à tout le monde", affirme l'avocat de l'automobiliste, Maître Fabian Gorce.

Le jeune homme de 24 ans explique qu'il roulait à une vitesse normale, environ 50 km/h, cette nuit-là dans l'avenue des Mascareignes. En revanche, selon son passager, la vitesse était un peu plus élevée.
 

Positif aux stupéfiants

Selon eux, le scooter zigzaguait en face et se trouvait sur la mauvaise voie de circulation, jusqu'à la collision frontale. Les deux hommes qui se trouvaient sur le deux-roues ne portaient pas de casques.

L'automobiliste n'était pas alcoolisé au moment des faits, mais il est positif à l'usage de stupéfiants. Il reconnaît avoir pris de la MDA le week-end précédent l'accident.

Père d'une petite fille et employé aux espaces verts, le jeune homme possède un casier judiciaire pour délits routiers. Amateur de rodéos sauvages, il se rendait justement cette soirée-là à une pousse à Sainte-Marie.

Retrouvez les précisions de Réunion La 1ère : 
©reunion
Publicité